Plus de 500 000 élèves exclus des écoles en 2022  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

 Plus de 500 000 élèves exclus des écoles en 2022 

 Plus de 500 000 élèves exclus des écoles en 2022 

La déperdition scolaire prend de plus en plus de l’ampleur en Algérie. Selon les chiffres communiqués par le président de l’Association des parents d’élèves, Khaled Ahmed, plus de 500 000 élèves ont quitté les établissements scolaires l’année dernière, et ce dans les trois paliers, primaire, moyen et secondaire. 

« Nous avons, en tant qu’association de parents d’élèves, demandé, l’année dernière, au ministre de l’Education nationale de réintégrer les élèves exclus, en prenant en considération leurs conditions sociales et psychologiques », a déclaré Khaled Ahmed au Jeune Indépendant. Il a précisé que les élèves qui ont refait l’année pour des raisons de force majeure ont le droit à une deuxième chance. Il a ajouté que le nombre d’écoliers qui ont quitté les établissements de manière arbitraire a dépassé les 500 000 enfants, dont le plus grand nombre a été enregistré dans les classes d’examen, soit la 4e année moyenne et la 3e année secondaire. 

Il convient de rappeler, à cette occasion, que le taux d’échec au BEM de l’exercice 2021/2022 a atteint 40,84 %, tandis que celui au bac était de 41,25 %. 

Le syndicaliste a tenu à saluer la décision du ministre de l’Education concernant la réintégration des élèves dans les écoles, indiquant au Jeune Indépendant que « cela a toujours été notre revendication, on ne peut donc que saluer cette décision. C’est une chance unique qui est donnée aux élèves qui le méritent », a-t-il affirmé. 

Hier, le département de Abdelhakim Belabed a adressé une circulaire aux académies des différentes wilayas dans laquelle il fixe les conditions de réintégration des élèves ayant été exclus de l’école, précisant que le droit à l’enseignement est assuré jusqu’à l’âge de 16 ans, et 18 ans pour les élèves aux besoins spécifiques.

Ainsi, en redonnant une nouvelle chance à ces élèves exclus, le ministère de l’Education nationale indique que certaines conditions doivent cependant être respectées. Pour ce faire, les établissements scolaires doivent d’abord tenir des conseils pour l’étude des demandes de réintégration formulées par les élèves ou leurs parents.  

Pour rappel, cela concerne notamment les élèves qui ont échoué aux examens du baccalauréat et du brevet de l’enseignement moyen (BEM). Avant de prendre une quelconque décision, le conseil d’administration doit signifier aux concernés que le redoublement n’est désormais permis qu’en fin de cycle, et que ces derniers doivent d’abord s’engager à persévérer et être assidus durant l’année scolaire. Ces élèves sont également appelés à respecter la discipline en classe et la bonne conduite avec les enseignants ainsi qu’avec tout le personnel administratif.

La réintégration reste, faut-il le souligner, tributaire de la disponibilité des places pédagogiques pour chaque établissement. Il est important de noter que « dans le cas où les demandes des élèves exclus sont acceptées, les résultats seront publiés dans les établissements d’enseignement dans un délai qui ne dépassera pas le 1er octobre », a précisé la même source.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email