-- -- -- / -- -- --
Culture

Kaouther Adimi et Salim Bachi en sélection

Kaouther Adimi et Salim Bachi en sélection

La première sélection du Prix littéraire français Renaudot pour l’année 2017 comprend les auteurs algériens Kaouther Adimi et Salim Bachi. Le lauréat sera connu le lundi 06 novembre à Paris.

En dévoilant les premières sélections des prix 2017, le jury du Renaudot a ouvert, ce lundi 4 septembre, la saison des grands prix d’automne. Le Théophraste Renaudot est l’un des cinq grands prix décernés à chaque rentrée littéraire en France.

Le jury, présidé cette année par l’écrivain et journaliste français Patrick Besson, s’attelle aux délibérations inhérentes à seize romans et cinq essais dont le dernier ouvrage de la jeune romancière Kaouther Adimi, Nos richesses publié en Algérie aux éditions Barzakh et en France chez Le Seuil.

Dans ce troisième roman, l’auteure livre une histoire durant laquelle des passerelles sont établies entre l’Algérie et la France autour du thème littérature et librairie.

Native d’Alger en 1986, Kaouther Adimi a publié son premier roman, Des ballerines de papicha en 2010, réédité en France un an plus tard sous le titre L’envers des autres, elle publie en 2015 son deuxième roman Des pierres dans ma poche. Egalement auteure de plusieurs nouvelles, elle a reçu, entre autres, le Prix littéraire de la vocation (2011) pour son premier ouvrage.

Son nouveau livre sera en concurrence pour le prix Renaudot avec, entre autres, Innocence, premier roman de l’actrice et réalisatrice française Iva Ionesco, La disparition de Josef Mengele du journaliste et écrivain français Olivier Guez ou encore L’empereur à pied du Libanais Charif Majdalani.

Dans cette même sélection, cinq essais sont retenus par le jury du prix Renaudot dont Dieu, Allah, moi, et les autres de l’auteur algérien Salim Bachi. Dans cette liste, il y a aussi Sexe et mensonges de la Marocaine Leïla Slimani, auteur à succès ayant déjà reçu le prix Goncourt en 2016 pour son deuxième roman

Une chanson douce, La nostalgie et l’honneur du journaliste français Jean-René Van Der Plaesten et De l’ardeur de Justine Augier. Salim Bachi s’est déjà distingué du Prix Goncourt du premier roman pour Le chien d’Ulysse paru en 2001.

 Natif d’Alger en 1971, Salim Bachi s’est illustré avec ce roman, plusieurs fois primé en France. Il a également publié une dizaine d’autres romans et essais dont La Kahéna (2003), Tuez les tous (2006), Le dernier été d’un jeune homme (2013), ou encore Le consul (2014).

Les deuxième et troisième sélections du Renaudot 2017 seront dévoilées les 03 et 31 octobre. Créé en 1926 par dix journalistes et critiques littéraires, le prix littéraire Théophraste Renaudot comprend également celui du livre de poche. Le jury décerne aussi depuis 1992 un prix des lycéens.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email