-- -- -- / -- -- --
Nationale

Kaouane met en exergue l’engagement algérien

Kaouane met en exergue l’engagement algérien

Le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, a réitéré, hier à Alger, l’engagement et les efforts humanitaires de l’Algérie vis-à-vis de la question des réfugiés, en ayant, depuis toujours, affiché sa solidarité effective et inconditionnelle envers les réfugiés.

« L’Algérie, dont la presse occidentale occulte souvent les faits honorables de solidarité effective et inconditionnelle envers les réfugiés, est la terre d’asile du peuple sahraoui, spolié de sa terre, la terre d’asile de milliers de Palestiniens, la terre d’asile des frères syriens, dont les enfants sont scolarisés sur simple déclaration », a indiqué Kaouane, dans une allocution lue par son conseiller à la Communication, Madjid Bekkouche, à l’occasion d’une session de formation au profit des journalistes sous le thème « Les réfugiés à travers les médias, quelles conséquences ? ».

Il a ajouté qu’en dépit de la crise financière, l’Algérie a mobilisé « pas moins de 100 millions de dollars » pour aider les migrants de la région subsaharienne, appelant à un traitement économique et social des causes profondes de migrations dans les pays de départ.

Il a rappelé, à cet égard, que la conception juste que notre pays a de cette problématique et des enjeux humains et humanitaires qui sous-tendent son traitement médiatique a fait que nous avons adhéré à l’initiative du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR), qui œuvre ainsi à l’optimisation, via l’information et la formation, de l’approche journalistique dans ce domaine.

Pour sa part, le représentant du HCR en Algérie, Hamdi Bukhari, a salué les efforts considérables de l’Algérie en matière de protection et d’assistance aux réfugiés en général, et en particulier les Sahraouis vivants dans des camps depuis plus de 40 ans.

Il a indiqué que le renforcement de la coopération du HCR avec les autorités, le Croissant-Rouge algérien (CRA) et la société civile est essentiel pour permettre de s’adapter au mouvement migratoire que connaît l’Algérie.

Les travaux de cette session de formation de deux jours s’articuleront autour de thématiques relatives à l’introduction au droit international des réfugiés et au mandat du HCR, à la présentation pratique du contexte relatif à la protection des réfugiés en Algérie, combinée avec les activités de protection du bureau UNHCR Alger, et enfin à l’importance de la terminologie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email