-- -- -- / -- -- --
Nationale

Kaouane affirme : «Nous n’imposerons rien aux chaînes privées»

Kaouane affirme : «Nous n’imposerons rien aux chaînes privées»

Le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, a affirmé, samedi à Alger, que son département ministériel n’imposera pas aux chaînes privées agréées en Algérie la diffusion de leurs programmes via le satellite algérien Alcomsat-1.

Dans une déclaration à la presse en marge d’une cérémonie organisée au siège de la Radio algérienne à l’occasion de la célébration du 61e anniversaire de la création de la radio « La voix de l’Algérie libre et combattante », M. Kaouane a qualifié d’« acquis important » le satellite algérien Alcomsat-1, soutenant à ce propos que « les chaînes privées sont libres de choisir de diffuser leurs programmes via le satellite algérien mais nous n’allons pas leur imposer cela ».

« Le satellite algérien, qui dispose de plus de cent fréquences de chaînes télévisées et radiophoniques, peut voir sa performance augmenter en réceptionnant des chaînes attractives pouvant contribuer à sa réussite », a-t-il dit, ajoutant que ceci ne peut se faire sans un « cahier des charges claire ».

Le satellite Alcomsat-1, lancé avec succès dimanche dernier et porté par le lanceur chinois Long March 3B depuis la station Xichang Satellite Launch Center, située dans la province du Sichuan à 2 200 km au sud-ouest de Pékin, dispose de 33 transpondeurs dont 9 sont dédiés à la diffusion de chaînes de télévision et de radios numériques. Il permettra aussi la diffusion de l’Internet à très haut débit (20 Mb/s) sur la bande KA qui couvre l’ensemble du territoire algérien.

Par ailleurs, M. Kaouane a indiqué que l’arrêté portant lancement d’appels à candidature pour l’octroi de licences pour la création de services de télédiffusion thématiques – il avait déclaré qu’il sera réexaminé avec les acteurs concernés pour son adaptation aux exigences de la scène médiatique audiovisuelle en Algérie – « est en cours d’examen et nécessite plus de temps pour l’évaluation des points de vue économique et technique ».

Cet arrêté, paru dans le Journal officiel, concerne l’octroi de 7 licences et la création de 7 services de télédiffusion thématiques à caractère politique, économique et social. Concernant l’Autorité de régulation de la presse écrite, M. Kaouane a réaffirmé à ce sujet que « le travail avance ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email