Justice : Trois ans de prison, dont un avec sursis, contre Abdelkader Zoukh – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Justice : Trois ans de prison, dont un avec sursis, contre Abdelkader Zoukh

Justice : Trois ans de prison, dont un avec sursis, contre Abdelkader Zoukh

Le tribunal de première instance de Koléa (Tipasa) a prononcé, ce jeudi, une peine de trois ans de prison, dont un avec sursis, contre l’ex- wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, pour son implication dans une affaire de corruption.

Ce verdict contre Abdelkader Zoukh intervient après son procès, la semaine dernière, dans une affaire de corruption relative à l’octroi d’indus privilèges à un tiers.

Il s’agit de l’octroi au profit du Groupe médiatique privé (Ennahar) d’une assiette foncière à proximité de son siège, lorsqu’il était à la tête de l’exécutif de la wilaya d’Alger.

Le DG du Groupe Ennahar de l’époque, Anis Rahmani, actuellement en prison, a été convoqué en tant que témoin à ce procès, qui s’est déroulé à distance, jeudi dernier (28 avril).

Le tribunal de Koléa a également condamné Abdelkader Zoukh à une amende de 300 mille DA, outre le versement d’un dédommagement de 200 mille DA à la partie civile.

L’accusé Zoukh a été poursuivi pour « abus de fonction » et l’ »octroi d’indus privilèges à un tiers lors de la conclusion d’un accord en violation des lois et règlements ».

Son procès s’est déroulé au tribunal de Koléa en vertu de la procédure de privilège de juridiction, les faits de cette affaire étant déroulés dans la wilaya d’Alger où il occupait le poste de wali.

Abdelkader Zoukh se trouve actuellement incarcéré à l’établissement pénitentiaire de Koléa pour son implication dans trois affaires de corruption liées à l’octroi de privilèges et de fonciers à des membres de la famille de l’ancien DGSN, Abdelghani Hamel, et les hommes d’affaires Ali Haddad et Mahieddine Tahkout.

Le 29 décembre dernier, la Cour de Tipasa a accordé, lors d’un nouveau procès d’Abdelkader Zoukh, suite à la recevabilité du pourvoi en cassation soumis par sa défense auprès de la Cour suprême, une commutation de ses peines qui sont passées à un an et trois ans pour chacune des deux affaires de corruption, et 5 ans de prison dont deux avec sursis dans une troisième affaire. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email