-- -- -- / -- -- --
Nationale

Justice : Renouvellement du mandat de dépôt pour six manifestants

Justice : Renouvellement du mandat de dépôt pour six manifestants

Le tribunal de Sidi M’Hamed a renouvelé ce lundi le mandat de dépôt pour six détenus arrêtés dans le cadre des manifestations populaires pour un changement de régime politique, pour une durée de quatre mois.

Selon l’avocate Me Fetta Sadat, « il s’agit de l’une des chambre en l’occurrence la chambre 11 qui a, à son niveau, six (6) dossiers de manifestants et c’est elle qui a procédé au renouvellement du mandat de dépôt », explique-t-elle à la presse électronique. La détention provisoire est décidée pour une période de 4 mois, renouvelable une seule fois. « Apparemment, ça va être la même chose pour les autres chambres », estime t-elle, soulignant l’ « exception » du tribunal d’Alger dans le traitement des affaires liées principalement aux détenus pour port de l’emblème amazigh. D’autres tribunaux qui ont eu à traiter de ce genre d’affaires ont prononcé la relaxe pour les détenus.

Par ailleurs, le président de RAJ (Rassemblement action jeunesse) Abdelouahab Fersaoui, interpellé jeudi, a été placé sous mandat de dépôt le soir-même de son interpellation par le juge d’instruction de la Chambre 10 du tribunal de Sidi M’hamed, a déclaré son avocat Me Sofiane Ikken.

Celui-ci a expliqué que « depuis le début du Hirak, Abdelouahab Fersaoui était particulièrement surveillé tant dans ses déplacements que sur ce qu’il publie sur sa page Facebook.

Son interpellation a justement eu lieu jeudi 10 octobre devant le tribunal de Sidi M’hamed lors d’un rassemblement de soutien aux détenus d’opinion ». Me Ikken souligne que l’interpellation s’est déroulée « normalement », sans violence, par les agents de la BRI qui l’ont entendu sur PV avant de le présenter devant le procureur du tribunal de Sidi M’hamed, qui a estimé que l’affaire devait passer par l’instruction. « C’est le juge d’instruction de la Chambre 10 du tribunal de Sidi M’hamed qui s’est chargé d’instruire ce dossier. Le juge d’instruction l’a placé sous mandat de dépôt pour les chefs d’inculpation contenus dans l’article 74 et 79, à savoir « incitation à la violence » et » atteinte à l’intégrité territoriale » ».

Dans le dossier de Fersaoui, selon toujours cet avocat, « il n’y a absolument rien. C’est un dossier vide ». Abdelouahab Fersaoui est le huitième militant de l’association RAJ incarcéré depuis la fin du mois de septembre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email