Justice : Nécessité d’accélérer la numérisation de l’archivage – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Justice : Nécessité d’accélérer la numérisation de l’archivage

Justice : Nécessité d’accélérer la numérisation de l’archivage

L’amélioration des conditions de délivrance des documents aux citoyens dans le secteur de la justice implique la nécessité d’accélérer la numérisation des opérations d’archivage au niveau des tribunaux. C’est ce qu’a indiqué Abderrachid Tabi, ministre de la Justice et garde des Sceaux.

Tabi a relevé que « la numérisation des archives doit passer à la deuxième phase concernant la délivrance des documents aux citoyens, conformément aux évolutions du secteur dans le domaine de la numérisation, et en complément de la première phase qui concerne l’enregistrement et la conservation des documents ».

Le ministre a donné des instructions aux employés du secteur pour développer cet aspect et poursuivre les efforts visant à accélérer et organiser le processus d’archivage des documents liés à l’activité judiciaire.

Tabi, au deuxième jour de sa visite à M’sila, a relevé qu’il s’agit d’« une partie importante du processus judiciaire », mettant en exergue l’importance d’améliorer continuellement les conditions d’accueil et d’orientation des citoyens, et de prendre en charge leurs préoccupations.

Il convient de noter que lors de ses sorties sur le terrain, M. Tabi a souligné, à plusieurs reprises, que le renforcement de la numérisation du secteur de la justice constituait une priorité pour mieux répondre aux exigences de la transition vers la e-administration.

En vue d’améliorer la performance du travail judiciaire, le secteur a adopté une stratégie basée sur des objectifs essentiels tels que l’utilisation des technologies modernes dans la gestion judiciaire, et ce à travers l’utilisation des systèmes automatisés nouvellement créés et développés pour gérer le dossier judiciaire, ainsi que la gestion et l’exploitation des empreintes génétiques et d’autres applications techniques encore.

La même stratégie inclut la numérisation des procédures de justiciabilité et l’utilisation des technologies modernes dans la gestion administrative et financière des autorités judiciaires et de l’administration centrale, ainsi que la gestion des ressources humaines par les différents systèmes développés dans cette optique.

Par ailleurs, il convient de noter que lors de sa première journée de visite, M. Tabi avait affirmé que la mise en place d’annexes de tribunaux, dans de nombreuses régions du pays, « facilitera le droit de recours à la justice et rapprochera la justice du citoyen, tout en épargnant aux justiciables les désagréments des déplacements ».

Tabi a ajouté que l’intensité de l’activité judiciaire, les statistiques enregistrées dans les tribunaux et l’aspect géographique ont été pris en compte dans la mise en place de ces annexes, dotées de tous les moyens permettant une activité judiciaire normale, en attendant l’ouverture de tribunaux à part entière.

Le ministre a aussi appelé les personnels de son secteur à prendre en charge les citoyens comme il se doit et à élever leurs performances pour se mettre au diapason de l’évolution du secteur afin de servir au mieux l’intérêt général.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email