-- -- -- / -- -- --
Nationale

Justice: le général Benhadid réclame la restitution de son arme à feu

Justice: le général Benhadid réclame la restitution de son arme à feu

Les magistrats de la première chambre pénale de la cour d’appel d’Alger se prononceront mercredi 6 janvier sur la demande formulée par le Général-major à la retraite, Hocine Benhaddid concernant la restitution de son arme à feu qui a été confisquée par le parquet de la République du tribunal de Bir Mourad à son fils Benhadid Nassim Amine.

L’action a été introduite par les avocats à la demande Benhadid compte tenu du fait que son fils a été condamné et que l’arme lui appartenait.
“Mon père n’était pas au courant que j’ai pris son arme à feu. J’ai profité de son absence pour la prendre. Je n’avais nullement l’intention de l’utiliser”, a affirmé le fils du général-major qui a été condamné à une année de prison avec sursis assortis de 500 000 dinars.

Deux témoins se sont succédé aux témoignages pour souligner que : « le général à la retraite n’était pas au courant des faits. Il se trouvait à l’étranger ! », ajoutant que le général-major Benhadid voudrait que la justice lui restitue l’arme.

Pour rappel, le président du tribunal correctionnel de Sidi M’Hamed a décidé le 1er janvier 2020 de remettre en liberté le général à la retraite, Hocine Benhadid, suite à la détérioration de son état de santé après subi plusieurs interventions chirurgicales en un laps de temps au niveau du CHU Mustapha.

Le même magistrat a décidé ce jour-là de requalifier les faits retenus contre le général Benhadid en “délit d’outrage à corps constitué” au lieu d'”atteinte à corps constitué et tentative de démoralisation des troupes”.

Pour rappel, le général à la retraite, Hocine Benhadid, a été écroué le 11 mai 2019 par le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’Hamed sur ordre de l’ex-procureur de la République Khaled El Bey, placé sous contrôle judiciaire tout dernièrement dans une affaire liée à la malversation et à la corruption.

Son inculpation par le tribunal de Sidi M’Hamed était pour « atteinte au moral de l’armée et à la Défense nationale ».

Il convient de rappeler aussi que Benhadid a été incarcéré en 2016 et a passé plus de 286 jours à la prison d’El Harrach pour « atteinte à corps constitués ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email