-- -- -- / -- -- --
Nationale

Jumelage médical entre Tizi Ouzou et Tamanrasset

Jumelage médical entre Tizi Ouzou et Tamanrasset

Il existe désormais des liens médicaux indéfectibles entre Tizi Ouzou et Tamanrasset. Ces liens, qui datent depuis longtemps, sont même renforcés depuis quelques jours par un jumelage médical. Celui-ci entre dans le cadre du programme initié par le ministère de la Santé, et suivi personnellement par le Dr Abdelmalek Boudiaf.

C’est ce qu’a souligné hier le directeur général du CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou, le Pr Abbas Ziri, dans une conférence de presse qu’il a animée conjointement avec le Pr Salah Mansour, et ce au sein même de la structure hospitalière.

A l’occasion de ce rendez-vous avec la presse, les deux éminents professeurs ont fait un exposé sur les missions médicales menées par des spécialistes de Tizi Ouzou dans les différentes régions des wilayas de Tamanrasset et d’Illizi.

Les deux conférenciers ont également annoncé la tenue des futurs concours médicaux par les équipes médicales du CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou au profit des personnels de la santé des wilayas de Ghardaïa et de Jijel.

Concernant la mission menée à Tamanrasset, qui a eu lieu du 6 au 10 du mois en cours, Les professeurs Abbas Ziri et Salah Mansour ont annoncé avoir assuré 951 consultations médicales. Au registre des consultations spécialisées, on en compte 922.735 consultations ont été faites au profit des patients de la région de In Guezam, distante de 100 km du chef-lieu de wilaya (Tamanrasset) et 187 au profit de la région de Abalessa, région frontalière avec le Niger. 

Les deux conférenciers ont également précisé que dans le cadre de cette même mission médicale, l’équipe de spécialistes du CHU de Tizi Ouzou ont exécuté pas moins de 29 opérations chirurgicales, et ce concernant l’ectopie testiculaire (enfants), la hernie, les pieds bots et les doigts surnuméraires (malformations des doigts).

La mission médicale a été reçue à son arrivée à Tamanrasset aussi bien par les autorités locales que par les personnels médicaux. Le Pr Salah Mansour a indiqué qu’au lendemain de leur arrivée à Tamanrasset, ils ont pris dès 4 heures du matin la direction de In Guezam, qu’ils ont atteint à 11 heures.

Dès leur arrivée, ils ont commencé les consultations, et ce jusqu’à 23 heures. Le lendemain, les spécialistes du CHU de Tizi Ouzou ont repris le travail très tôt pour ne s’arrêter qu’à 15 heures. Selon le Pr Salah Mansour, la plupart des patients étaient des femmes. Les deux conférenciers ont tenu à souligner que leur équipe médicale, une fois sur les lieux, a joui du concours de deux médecins généralistes et d’une équipe d’infirmiers locaux.

A la question de savoir si les enfants de Tamanrasset sont plus exposés que les autres enfants du nord du pays à l’ectopie testiculaire, le Pr Abbas Ziri a indiqué que, statistiquement, la réponse est non. « Car, en vérité, précise le DG du CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou, ce n’est ni plus ni moins qu’une question de communication et de vulgarisation ».

Selon les explications fournies par le Pr Abbas Ziri, l’ectopie testiculaire est une maladie bénigne, c’est-à-dire pas du tout dangereuse. De ce fait, dans le nord du pays, les médecins ne jugent pas utile de lancer des alertes sur ce cas.

Les professeurs Abbas Ziri et Salah Mansouri sont également revenus sur la mission médicale menée par les équipes de spécialistes du CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou dans la wilaya d’Illizi au cours du mois dernier, plus exactement du 19 au 23 février 2017.

Cette équipe, conduite par le Dr Zaïd, praticien spécialiste en dermatologie, et composée des docteurs Nawal Atlaoui et Nabila Senhadji, spécialistes en pneumologie, ainsi que du Dr Amel Tata, spécialiste en gastroentérologie, a exécuté pas moins de 206 opérations de consultation et 17 opérations d’exploration.

124 consultations ont porté sur la dermatologie, 34 sur la pneumologie et 48 sur la gastroentérologie. Pour ce qui des opérations d’exploration, 3 ont porté sur les bilans, 2 sur l’échographie et 12 sur le F.O.G.D.

Concernant le programme à venir, les équipes médicales du CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou prêteront leur concours médico-scientifique aux personnels de la santé de l’établissement public hospitalier de la wilaya de Jijel et exécuteront également des missions médicales à Ghardaïa, Aïn Salah et Djanet. 

Notons enfin qu’à la lumière de ces informations et de ces exposés, il ressort que les patients du nord du pays, plus particulièrement ceux de la wilaya de Tizi Ouzou, semblent favorisés en matière de soins médicaux. « Bien sûr qu’ils sont gâtés ! », a déclaré le Pr Abbas Ziri. Il n’en demeure pas moins, cependant, que le besoin d’un deuxième CHU se fait plus que jamais sentir dans la ville des Genêts.

En effet, rien qu’au service d’urologie, ce n’est pas moins de 40 opérations chirurgicales qui sont exécutées par semaine, ce qui est très excessif par rapport à la norme universelle. Les huit spécialistes en urologie travaillant au CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou sont débordés. Les patients qu’ils prennent en charge viennent de l’ensemble du territoire national.

Selon notre enquête à ce sujet, les compétences et les équipements nécessaires en urologie souffrent d’un grand déficit dans de nombreuses wilayas du pays. Dans pareil cas, il ne faut donc pas s’étonner que le CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou soit constamment pris d’assaut par les patients.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email