-- -- -- / -- -- --
Sports

JS Saoura : le soleil se lève aussi au Sud-Ouest

JS Saoura : le soleil se lève aussi au Sud-Ouest

Impossible n’est plus dans le vocabulaire des Bécharois qui peuvent, aujourd’hui, se vanter d’avoir une équipe digne de représenter toute une région du pays dans la cour des grands du football national.

La JS Saouara leur équipe fétiche qui a frôlé la descente aux enfers la saison passée, a réussi, cette année là ou beaucoup ont échoué à terminer leur parcours sur le podium derrière le champion d’Algérie, l’USM Alger.

Une véritable performance qui devrait donner à réfléchir à certains clubs dits plus huppés. Les Jaune et Vert de la Saoura, à force de persévérance et de travail a fini par bousculer la hiérarchie, et c’est tout à l’honneur de ses artisans.

Un parcours ponctué par une brillante et historique qualification à la plus prestigieuse des compétitions africaines, et le reste est à venir. Il fallait voir la joie indescriptible des Saouris au coup de sifflet final de la rencontre face à l’ASMO, sur la pelouse du stade Bouakeul lors de la dernière journée du championnat, pour comprendre que le boss Zerouati et sa bande ont réalisé un grand coup. 

Créée en 2008, et après une accession historique en Division 1 durant la saison 2012/2013, la JS Saoura a fait oublier au passage le premier club du Sud à se frotter aux grosses pointures de l’élite, le CRB Thour.

Huit ans après, le Onze de Béchar force aujourd’hui le respect dans son nouveau costume de vice-champion d’Algérie et de futur représentant du football national en Ligue des champions d’Afrique, aux côtés de l’USM Alger. C’est là le fruit d’un travail qui devrait faire tache d’huile chez certains.

C’est l’empreinte des hommes avec, à sa tête, un président totalement dévoué à sa mission et aux couleurs de sa ville natale. Mohamed Zerouati a réussi là où d’autres ont baissé pavillon, en donnant une plus grande dimension à son équipe, la JS Saoura.

La JS Saoura a tout l’air d’une grande machine que tout un chacun craint à domicile ou à l’extérieur vu son football particulier qui lui a permis de rivaliser et de donner du fil à retordre aux grosses cylindrées, y compris le champion d’Algérie, chez lui à Bologhine.

S’installer sur le podium et accaparer la deuxième place du classement devant la JSK, le CRB, le MCO, l’ESS, le MCA, le MOB, le CSC et d’autres encore n’est pas à la portée du premier venu. Après un parcours honorable, les Sudistes viennent de réaliser un exploit historique en intégrant la cour des grands.

« J’ai promis de faire venir le TP Mazembé au stade du 20 Août de Béchar ; Dieu merci, c’est acquis. Ma grande satisfaction est de voir de grandes formations du continent évoluer à Béchar », confie Mohamed Zerouati.

Ce dernier et son équipe dirigeante accordent une importance particulière aux jeunes catégories. L’objectif à long terme à la JS Saoura c’est de cueillir les fruits de la politique de formation en comptant, à l’avenir, sur les enfants de Béchar et ses environs, d’autant que la pâte existe et la compétence aussi. Les responsables du club ont mis tous les moyens nécessaires pour concrétiser ces objectifs.

Les U21 de la JS Saoura ont remporté la coupe d’Algérie, une première dans les annales du football du Sud, alors que les U20 ont atteint la finale de la coupe d’Algérie, après avoir été battus aux tirs au but à Boumerdès par leurs homologues de l’ASMO.

En somme, la saison 2015/2016 sera marquée d’une pierre blanche dans l’histoire du club de la Saoura. Le plus dur reste à venir pour espérer se maintenir à ce niveau et gagner du galon. Mais d’ici là, place à des vacances bien méritées avant de reprendre du service pour la prochaine saison. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email