JS Kabylie- WA Casablanca  : Difficile mais pas impossible pour la Canaris ? – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

JS Kabylie- WA Casablanca  : Difficile mais pas impossible pour la Canaris ?

JS Kabylie- WA Casablanca  : Difficile mais pas impossible pour la Canaris ?

On reprend les mêmes et on recommence. C’est la tendance chez le staff technique qui tient au même onze qui est allé glaner un point précieux à Luanda et qui leur permet de mieux voir venir. Dans le derby maghrébin face au Widad de Casablanca, un redoutable client et détenteur en titre de la compétition, se sera certes dur mais les Canaris promettent de ne pas décevoir.    

On ne change pas une équipe qui gagne dit-on en football. Celle qui a fait le déplacement d’Angola, même si elle n’a pas gagné en ne faisant que match nul, qui fait du bien, a beaucoup gagné au change. De la confiance surtout.  Disons un bon résultat qui en appelle d’autres. Avant la réception, pour le compte de la 2ème journée de la phase des poules de la Ligue des champions (Groupe A) des marocains du WAC qui n’est autre que le champion d’Afrique sortant, les Canaris, le moral retapé à neuf, jouent la carte de la concentration.

Reprennent confiance surtout que coach Hamdi, rassuré par la prestation de son groupe chez le Pétro, n’a pas manqué de relever des points positifs qui lui permettent de croire qu’il est capable de relever le défi face à une des meilleures équipes du moment en Afrique même s’il faut maintenant penser à revoir les choses en attaque avec un manque d’efficacité qui a empêché ses joueurs à concrétiser et passer à côté de la victoire. Un rendement d’ensemble plus que satisfaisant en plus de cette solidarité affiché dans les trois compartiments de jeu qui fait que l’optimisme est de mise. Surtout après le parcours catastrophique de la phase aller du championnat national qui a fait craindre le pire chez les supporters Jaune et Vert.

Une confiance retrouvée, de l’optimisme sur le terrain et dans les tribunes et les signes forts que la JSK est de retour, notamment dans l’état d’esprit et la volonté qui peuvent servir ce soir au stade du 5 juillet contre une grosse cylindrée en mesure de se révéler infranchissable vues la richesse et l’expérience d’un effectif qui se fait de mieux sur le continent.  Surtout que les hommes à Hamdi, qui manque toutefois d’une bonne profondeur de banc pour composer son équipe rentrante, ont promis de faire le nécessaire en se donnant à fond afin de s’imposer. Devant le manque de solutions, Hamdi et son staff se dirigent droit vers la reconduction, à un ou deux éléments près, du même effectif qui a pu imposer le nul à l’équipe angolaise qu’ils savaient injouable sur son terrain.

Tout en espérant assister au réveil des attaquants en s’appliquant à mettre dedans la moindre occasion, les Tizi Ouzéens compteront à nouveau sur le gardien Medjadel et son arrière-garde pour tenir en respect l’attaque marocaine qui possède de redoutables talents capables de faire balancer un match à tout moment.

De grands noms qui ont permis au N°1 africain de l’heure de dominer la scène. Mais un petit avantage psychologique pour le onze du Djurdjura après le ratage du dernier Mondial des clubs organisé par le Maroc et qui a vu le Widad passer à côté en se faisant éliminer d’entrée. Une contreperformance qui a dû sûrement faire mal. Aux camarades du trio d’attaque Mouaki- Guenia- Boualia, pour peu qu’ils retrouvent le sens du but, d’en profiter.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email