Journées Lotus cinématographiques : Saliha et des films de 6 pays en lice – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

Journées Lotus cinématographiques : Saliha et des films de 6 pays en lice

Journées Lotus cinématographiques :  Saliha et des films de 6 pays en lice

Le coup d’envoi de la première édition des journées Lotus cinématographiques internationales du court-métrage a été donné hier à la maison de la culture Houari-Boumediene de Sétif, indiquent les organisateurs dans un communiqué.

En effet, cette première édition organisée par l’association locale Siirol Art-Tech avec la Direction locale de la culture et des arts, verra la participation de 22 films de 6 pays, à savoir Algérie, Irak, Egypte, Tunisie, Yémen et la Syrie.

Plusieurs personnalités du 7e art seront honorées durant ces trois jours, affirme la même source. Il s’agit de El Amri Kaouane, Farès Boussaada et Mourad Saouli. Les organisateurs annoncent également que Farida Karim, Zineb Arras et la scénariste, Abla Belamri seront les invitées d’honneur.

Les journées prévoient également l’organisation d’une série d’ateliers dédié au métier du cinéma, à l’instar de la mise en scène cinématographique en cadré par Noureddine Berabeh, le maquillage de cinéma animé par Toufik Hocine Djaafri, l’écriture cinématographique par Nesrine Belhadi, le montage par Malek Aïssa et le tournage sera dirigé par Driss Kedideh.

« Saliha » projeté en ouverture

Le long métrage « Saliha » du réalisateur Mohamed Sahraoui, qui retrace le parcours de lutte militant de la chahida Zoubida Ould Kablia, connue sous son nom de guerre « Saliha » et tombée en martyr à Mascara en 1958, a été projeté en ouverture.

D’une durée d’une heure et demie, Saliha retrace des faits historiques sur le parcours militant de la Chahida Saliha Ould Kablia. Cette jeune médecin a quitté les bancs de la faculté de médecine pour rejoindre les rangs des moudjahidine dans la ville de Mascara et mettre ses compétences médicales au service de la Révolution.

Mohamed Sahraoui rapporte des faits réels ayant marqué la mission de Saliha au chevet des blessés parmi les moudjahidine et les habitants des régions rurales.

Dans cette œuvre, le réalisateur a tenu à faire ressortir le côté humain tout au long du film, notamment dans certaines situations qui dénotent la forte personnalité de Saliha, qui était autant déterminée et féroce pour combattre l’ennemi que bienveillante avec tout un chacun.

La caméra du réalisateur a parcouru les montagnes et campagnes de la région, soulignant la beauté et la grandeur des reliefs témoins des batailles et qui furent un bouclier pour les révolutionnaires.

Ont pris part au tournage de ce film la jeune actrice Souha Oualha qui a habilement incarné le rôle de Saliha, Mabrouk Farroudji, Gueraidi Nadir, Halim Zraibiaa et bien d’autres, aux côtés de Mohamed Frimahdi qui a joué le rôle du père de l’héroïne et la talentueuse actrice Fadila Hachmaoui interprétant le rôle de la mère.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email