Journées du théâtre arabe à Sétif: Hommage aux martyres de la révolution – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

Journées du théâtre arabe à Sétif: Hommage aux martyres de la révolution

Journées du théâtre arabe à Sétif: Hommage aux martyres de la révolution

C’est en grande pompe qu’a été donné samedi soir, le coup d’envoi de la première édition des journées du théâtre arabe à la maison de la culture Houari Boumediene à Sétif, en présence de plusieurs personnalités du quatrième art algérien et arabe et des amateurs du théâtre.

L’ouverture de la première édition qui coïncide avec la journée du chahid, porte le nom du défunt moudjahid et artiste Hacene Belkired.

Au début le public s’est levé pour marquer ce moment de grande solennité, et a écouté avec attention l’hymne nationale. Ensuite, les présents ont observé une minute de silence, en hommage aux martyres de la guerre de libération.

Le nombreux public a ensuite apprécié le spectacle chorégraphique « nahwa el nour » (vers la lumière) dirigé par Riad Beroual. La troupe composée de danseurs talentueux ont accompagné l’entrée de Farouk Redaouna, le directeur de ces journées, qui a aussi joué le jeu d’ouverture originale et artistique en traversant la salle. Il a souhaité la bienvenue aux invités et au public de la première édition.

« La cérémonie d’ouverture a été un franc succès. La salle archi-comble le prouve. Le public était composé de plusieurs personnalités du 4e art algérien et arabes. Nous avons également reçu des familles qui ont apprécié et applaudies les différentes étapes de cette soirée d’ouverture » a-t-il déclaré dans son discours d’ouverture. Et d’ajouter : « J’espère que le succès se poursuivra tout au long de cette manifestation. Nous voulons donner le meilleur sur tous les niveaux pour faire de cette première édition, une réussite ».

Le Jury a ensuite fait son entrée sur scène, accompagné par les danseurs. Présidé par la célèbre comédienne Jordanienne Abeer Issa, il sera composé par la libyenne Khadoudja Sabri, le tunisien Faouzi Benkhalifa Benbrahim et les algériens Dalila Nouar (actrice) et Djamel Guermi (directeur artistique du théâtre national algérien). Une vidéo des spectacles en lice ainsi que les ateliers des journées a été également projetée.

Les différentes cultures et traditions algériennes mises en avant

Le show reprend en beauté. Les danseurs ont interprété plusieurs tableaux chorégraphiques, représentant les différentes cultures et traditions des quatre coins du pays, ainsi que des passages qui ont marqué l’histoire révolutionnaire de l’Algérie. Cette démonstration est illustrée par des images projetées en arrière-plan de la scène. La talentueuse artiste et chanteuse Amel Sekak, a rejoint à son tour la scène et a interprété des chants révolutionnaires.

La beauté de la scène a été mise en valeur par des lumières scintillantes et une musique vibrante laissant les spectateurs émerveillés et fascinés.

Le spectacle chorégraphique de Riad Beroual, assisté d’Ali Aissaoui. Le spectacle est inspiré de Nahwa ennour, une pièce créée en 1958 par Mustapha Kateb, jouée durant la guerre de libération nationale par la troupe artistique du FLN pour internationaliser le combat légitime du peuple algérien pour sa souveraineté.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par de vibrant hommages, rendus Tayeb Guettel, artiste et poète reconnu à l’international. Il a, à son issus, plus de 3000 textes poétiques en arabe et français. Une dizaine de pièces dont des monologues, des nouvelles traduites en français. Les organisateurs ont aussi rendu hommage au martyre et artiste Hacene Belkired.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email