Journée nationale de l'ANP : L’hommage du ministère des Moudjahidine – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Journée nationale de l’ANP : L’hommage du ministère des Moudjahidine

Journée nationale de l’ANP : L’hommage du ministère des Moudjahidine

Le ministère des Moudjahidine et des Ayants-droit a organisé, ce dimanche à Alger, une conférence à l’occasion de la Journée nationale de l’Armée nationale populaire (ANP) célébrée le 4 août de chaque année.

A l’ouverture de la conférence, le ministre Laïd Rebiga a affirmé, dans une allocution lue en son nom par le chef de cabinet au ministère, Hamid Boucharef, que la décision du président de la République d’instituer le 4 août Journée nationale de l’ANP constitue « une reconnaissance par la nation de la place qu’occupe l’ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), de par sa contribution à l’édification d’un Etat indépendant et à la construction de son édifice pour préserver sa souveraineté nationale ».

. Le ministre a rappelé « les efforts louables de l’ANP pour protéger l’Algérie, à la faveur de son haut professionnalisme et son engagement dans le contexte des développements progressifs qu’elle a connus depuis le recouvrement de la souveraineté nationale, faisant d’elle l’une des plus fortes armées en termes d’organisation et de capacité de défendre les frontières du pays ».

Rebiga n’a pas manqué l’occasion de souligner que l’Armée nationale populaire « a toujours été la forteresse imprenable contre laquelle se briseront les tentatives hostiles d’atteinte à la sécurité du pays, à son unité territoriale et à l’unité de son peuple », attribuant cela à sa « profonde foi, ses capacités, sa détermination, sa volonté et sa fidélité envers le serment fait à des millions de chouhada, de la Résistance populaire à la Révolution de la libération nationale ».

Cette conférence, abritée par le Centre national d’études et de recherches sur le mouvement national et la Révolution du 1er novembre 1954, à laquelle ont pris part des membres de la famille révolutionnaire et des représentants de différents corps de sécurité, était marquée par un témoignage vivant de la part du moudjahid, le commandant Omar Sakhri, et par deux interventions sur  « L’Armée nationale populaire, entre enjeux internes et défis régionaux » et  » De l’Armée de libération nationale à l’Armée nationale populaire ».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email