Journée de la femme : Le savoir-faire féminin mis en exergue à Tizi Ouzou – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Journée de la femme : Le savoir-faire féminin mis en exergue à Tizi Ouzou

Journée de la femme : Le savoir-faire féminin mis en exergue à Tizi Ouzou

La maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou a été, ce dimanche, à l’occasion de l’ouverture de la manifestation relative à la célébration de la journée internationale des droits des femmes un véritable espace portant sur le savoir-féminin. Autrement dit, c’est la mise en exergue du savoir féminin. 

Juste après l’ouverture officielle de la manifestation, le public a assisté au lancement d’une fresque en hommage à la femme, opération qui a été accompagné d’une exposition sur les différents ateliers préparés à l’occasion de cette fête. Dans le hall de l’institution culturelle, l’œil curieux a droit à tout ce qui concerne la créativité féminine, plus particulièrement sur l’élément artisanal. A la salle Z’mirli, l’action festive a porté sur l’écriture féminine laquelle fut accompagné de vente-dédicace et l’exposition d’arts plastiques. Dans l’espace dit « Cyber », c’est la beauté féminine et les secrets du bien-être qui ont été mis en avant.

L’entrepreneuriat féminin et les produits du terroir ont été mis en avant dans les différents chapiteaux dressés dans la cour de l’institution. Dans un bâtiment non loin de ces chapiteaux, le Théâtre en plein air « Mohia », ce sont les différents arts culinaires nationaux qui ont fait l’objet d’une exposition et d’une dégustation. Dans ce même espace, un accent a été mis en avant sur le thème portant sur la femme et l’action associative. Par ailleurs, le vernissage et les arts plastiques présentés sous l’intitulé « Empreinte féminine » ont été l’objet d’une présentation suivie d’explicitations par les animatrices de l’Association nationale des femmes algériennes (ANFA). Au niveau des ateliers pédagogiques, l’action a porté sur l’exposition de tableaux de peinture et les différentes œuvres créatives exécutées par les acteurs activant au niveau de ces ateliers.

La décoration florale, le macramé, la peinture sur soie et la broderie berbère ont fait également le bonheur des visiteurs. Vient ensuite le numéro « Urar n’lxalat (chants féminins) », où le chant mélodieux s’est mélangé aux épithalames. En général, les épithalames sont du ressort de vielles femmes. A travers ces chants, elles font souvent l’éloge d’un jeune marié et sa famille, particulièrement son père et sa mère. Notons enfin l’exposition ethnographique et lecture de déclamation de poésie, le récit de contes et les chants féminins qui ont été de l’apanage des femmes de l’association « Ath-Yathoura ».  

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email