-- -- -- / -- -- --
Digital Space

Journée d’étude sur le parcours d’Imache Amar dans le mouvement national

Journée d’étude sur le parcours d’Imache Amar dans le mouvement national

La maison de la Culture Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou abritera demain une journée d’étude sur le parcours d’Imache Amar dans le mouvement national, et ce, à l’occasion de la commémoration du 56e anniversaire de sa mort.

Cette manifestation rentre dans le cadre du programme tracé par la direction de la Culture de la wilaya en collaboration avec la famille du martyr et le comité du village d’Ath Mesbah et l’association culturelle Imache Amar pour marquer cette date anniversaire.

Les travaux se dérouleront au niveau de la salle du petit théâtre de l’établissement où seront présentées une série de conférences et des témoignages sur le parcours révolutionnaire d’Imache Amar.

La première intervention dans cette journée d’études sera celle du fils du martyr Imache Mohammed, un enseignant à l’Université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou qui reviendra sur les engagements et les convictions de son défunt père lors de la guerre de Libération nationale.

Si Ouali Aït Ahmed, un officier de l’ALN, prendra la parole juste après pour présenter une communication intitulée : Imache Amar ou la dialectique en mouvement. « Socialisation politique et émigration, le cas d’Imache Amar » est l’intitulé de la troisième conférence que donnera Karim Salhi à l’occasion de cette journée d’études.

Les travaux seront clôturés par une dernière intervention de Saïd Chemakh de l’Université de Tizi-Ouzou qui parlera d’Imache Amar en tant que l’un des précurseurs du Mouvement de Libération nationale algérien, avant d’ouvrir les débats. 

Outre la journée d’études, les organisateurs de la commémoration ont prévu un recueillement sur la tombe de ce grand militant de la cause nationale au niveau de son village natal Ath Mesbah à Béni Douala vendredi matin. Imache Amar, faut-il le rappeler, a vécu entre 1895 et 1960. Il a mené un travail de sensibilisation et conscientisation des émigrés algériens en France sur la cause internationale.

C’est d’ailleurs sous sa coordination et celles d’autres militants qui représentaient l’émigration en France, qu’est né en 1924 le congrès des ouvriers nord-africains, CONA, transformé en 1926 en parti politique qui porte le nom de l’Etoile nord-africaine dissoute en 1930 par la France à cause des manifestations et rassemblements anticolonialistes organisés par la communauté maghrébine dans ce pays.

 Cette même Etoile revient trois ans après sous le nom de la glorieuse Etoile nord-africaine (ENA) dont Imache Amar était secrétaire général. Un mouvement dissous une nouvelle fois en 1634 et cette fois-ci Imache Amar et certains de ses compagnons ont été emprisonnés.

Il poursuit son combat au sein du Mouvement national mais aussi à travers ses écrits après sa sortie de prison en 1935 jusqu’à sa mort survenue dans la nuit du 6 au 7 février 1960 des suites d’une longue maladie. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email