-- -- -- / -- -- --
Culture

Jour de printemps

Jour de printemps

Prévue pour le mardi 21 mars, l’ouverture du nouveau Musée d’art moderne d’Oran sera ponctuée par une exposition d’une quarantaine de plasticiens, miniaturistes et sculpteurs de l’Oranie et un hommage à nombre d’artistes.

Les préparatifs de l’inauguration de ce nouvel établissement culturel dans la capitale de l’Oranie vont bon train, d’après le directeur du musée national Ahmed-Zabana d’Oran, Salah Amokrane, et la directrice du Musée national des Beaux arts d’Alger, Dalila Orfali, chargés de l’organisation sous l’égide du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, rapporte l’Agence presse service d’Algérie. Ces deux musées participeront avec leurs collections à la « grande exposition » qui sera répartie en deux sections, selon Mme Orfali.

La première rend hommage aux anciens peintres, qu’ils soient disparus ou vivants.

Le Musée d’art moderne d’Oran (MAMO) sera alors inauguré en mémoire à des peintres disparus comme M’hamed Issiakhem, Abdelhalim Hemch, Guermaz Abdelkader et Benantar Abdellah. D’anciens peintres encore vivants figurent également parmi les artistes pour qui cette exposition est dédiée, à l’instar de Bachir Yelles, un des protagonistes de la peinture algérienne contemporaine et Denis Martinez, un natif d’Oran en 1941, qui a choisi de rester en Algérie après l’indépendance et qui sera présent le 21 mars.

Les organisateurs n’ont pas oublié aussi Choukri Mesli, né en 1931 à Tlemcen, considéré comme l’un des fondateurs de l’art moderne en Algérie, qui pour des raisons de santé, ne sera pas présent à ce double événement. Cette exposition comportera des tableaux inédits, c’est-à-dire jamais exposés pour le grand public, tels que deux du premier peintre algérien à intégrer une école des Beaux arts, en l’occurrence Abdelhalim Hemch (1908-1979), d’après Mme Orfali. Ces deux œuvres, mises à disposition par l’Office de gestion des biens culturels (OGBC), seront ainsi exposés pour la première fois lors de l’exposition inaugurale du MAMO.

La seconde section est consacrée à l’art contemporain de l’Ouest d’Algérie, elle sera assurée par la participation d’artistes plasticiens de différents lieux de l’Oranie dont Zoubir Hellal, Mekki, Hachemi Ameur et Khadidja Seddiki. La sculpture sera également au rendez-vous avec plusieurs auteurs contemporains comme Abdelkader Aggab de Relizane.
Tout comme celui d’Alger, le Musée d’art moderne d’Oran est un réaménagement du siège des ex-Galeries algériennes. Un édifice situé sur l’avenue Larbi Ben M’hidi à Oran, dans le centre-ville, datant de 1922. Sa rénovation en un musée des arts sera lancée en 2012 sous la tutelle de l’Agence de gestion et réalisation de grands projets culturels.
Bâti autour d’un atrium, il comporte sept niveaux composés d’un sous-sol pour la conservation des objets du musée, d’un rez-de-chaussée haut avec ateliers pour enfants et qui sera un espace d’échanges et de visite pour la découverte, d’un rez-de-chaussée bas où il y a les réserves et la restauration des œuvres d’une collection en cours d’acquisition, d’un espace d’expositions permanentes (du second au 4e niveau) inhérentes aux œuvres de grande dimension, de trois étages pour l’exposition temporaire, d’un 4e étage pour la bibliothèque et l’administration, d’une cafétéria et de boutiques, d’une terrasse accessible au public qui y appréciera une vue panoramique sur la baie d’Oran.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email