JM 2022: El Bahia plus radieuse que jamais – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

JM 2022: El Bahia plus radieuse que jamais

JM 2022: El Bahia plus radieuse que jamais
Un Evénement grandiose

Sublimée. Radieuse, lumineuse. El Bahia, le temps d’instants exceptionnels d’émotion, d’un événement à résonance universel, mérite son titre. Illumine, de son aura retrouvée, le reste du pays. Fierté tout court

Oran 2022, c’est parti. Le ton a été donné par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune au nouveau Stade de la Ville, dernier temps fort de la cérémonie d’ouverture de la seconde ville algérienne, après Alger, à organiser les « olympiades » méditerranéennes, en 1975. Une cérémonie d’exception sous les yeux des augustes invités de l’Algérie, à leur tête l’Emir de l’Etat du Qatar, son Altesse Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, invité d’honneur de cette édition.

Tebboune avec l’émir du Qatar et le vice-président turc

Ils étaient beaux, dans le tout nouveau et très beau stade d’Oran (un véritable joyau qu’on peut exhiber, avec fierté au reste du monde), les enfants de l’Algérie en cette soirée mémorable et une cérémonie d’ouverture qui aura plus que tenu ses promesses. Charmé le monde entier. En « live » mondial. Parée de ses plus beaux atours, El Bahia, sur son « 31 », s’est encore une fois montrée généreuse. Plus radieuse que jamais.

Un public aux couleurs nationales

Dans une enceinte remplie comme un œuf et remplissant toutes les commodités pour ce genre de spectacle assez rare pour ne pas le souligner, les 32 mille privilégiés, qui ont pu se procurer le précieux sésame, n’oublieront pas de sitôt ces fresques sorties droit de têtes tout ce qu’il y a d’algériennes. Authentiquement algériennes. Pour raconter l’histoire millénaire du pays et son apport à l’histoire d’une mer méditerranée au bleu éclatant.

Aux couleurs typiquement méditerranéennes mais à la pâte locale, les organisateurs qui avaient finalement raison de promettre une cérémonie exceptionnelle, ont rivalisé de génie et eu la main heureuse lorsqu’ils en dérouleront, à coups de performances musicales (un spectacle haut en couleurs qui restera à jamais gravé dans les mémoires algériennes) le film.

Les français, parmi les favoris aux médailles

Les JM pouvaient commencer sur fond de prouesses spectaculaires. En droite ligne, encore une fois, de ces promesses d’offrir aux convives ainsi qu’au public, « une œuvre artistique complète. Avec tous les éléments expressifs aussi bien sur le plan du scénario, de la chorégraphie, de la mise en scène et de la scénographie que le recours à des techniques de pointe. » Pari tenu et un public conquis. Qui a donné de la voix, n’a pas été avare en applaudissements.

Délégation chypriote

A chaque partition, à diverses facettes exécutées sous les lumières et son d’un orchestre assurément dans le coup. A l’image de son chef d’orchestre, maître d’œuvre d’une symphonie admirablement assurée par des artistes aussi talentueux que le chef de séant. Au nom à retenir. Ça sentait la fête dans le stade. C’était la Fête.

A l’unisson. Jusqu’aux chaumières les plus reculées du pays. La magie des images-télé faisant le reste. Dans un total bonheur. Certain à voir le 1er responsable du pays céder à l’émotion lorsqu’il déclarera, solennellement, l’ouverture des joutes. Une image chassant l’autre, celle le montrant revenir au pupitre pour rappeler son attachement au pays avec un « Tahia El Djazair » sans équivoque.

Monaco, un petit pays aux grandes ambitions

Sur un ton à inscrire parmi les moments forts de ces deux heures d’absolue communion. Que les différentes délégations se chargeront, fraternellement, à leur entrée dans l’enceinte de « Miloud Hadefi » flambant neuf, de souligner dans la ferveur précédant l’entrée en compétition.

Joie est sourire des athlètes espagnoles

Dans le plus pur esprit sportif. Comme lorsque viendra le tour des athlètes algériens dont l’apparition fera lever tout le monde, mettra carrément le feu aux tribunes avec l’inévitable « One, two, thrée, Viva l’Algérie » que le monde entier commence à connaître. La 19e édition des JM pouvait commencer.

Le Liban présent en dépit de la crise

Heureux qui comme les 3.390 athlètes des 26 pays (18 européens, 5 africains et 3 asiatiques) en compétition, d’animer le prestigieux chapiteau qui a choisi la « Radieuse », jalouse de sa réputation, pour honorer les idéaux olympiques.

Les marocains accueillis sous de forts applaudissements

Place désormais à la seule réalité du terrain et l’espoir que nos représentants, gonflés à bloc, ambitieux à souhait et préparés pour, de prolonger la fête en nous offrant (quand ils sont mis dans les meilleures conditions) des exploits dont ils ont le secret. Permis de rêver ? Absolument… !

L’Algérie, bien sapée pour l’événement

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email