-- -- -- / -- -- --
Nationale

Jijel: Timide participation des Jijéliens

Jijel: Timide participation des Jijéliens

A Jijel, le référendum populaire sur le projet de la révision constitutionnelle s’est déroulé  dans des conditions «particulières » du fait de la pandémie de la Covid-19. la capitale des koutama l’une des wilayas actuellement  les plus touchées par le virus mortel, a connu, elle aussi, une ambiance «spécial Covid». Avec une mass électorale totale estimée à 445 695 inscrits, cette wilaya a vu, dans la matinée de dimanche, une participation timide.

Selon les chiffres de la délégation de wilaya de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), le taux de participation enregistré à 14 h a atteint 11,79%, soit un nombre de 52 555 votants.

C’est aussi ce qu’a pu constater le Jeune Indépendant lors d’une virée effectuée dans les différents centres et bureaux de vote, notamment ceux du chef-lieu de la wilaya de Jijel ou encore dans la commune de Texenna, où l’affluence des votants était très faible.

Le scrutin du 1er novembre a été visiblement affecté  par l’épidémie de la Covid-19, et ce malgré le protocole sanitaire mis en place visant à protéger la santé des votants et du personnel chargé de l’organisation de cette échéance.

Selon le directeur du centre de vote Fridja-Slimane, sis en plein centre-ville de Jijel, Abdelhak Arezim, l’affluence des électeurs est « acceptable » avec une participation des hommes beaucoup plus importante que celle des femmes. «Le centre de Fridja-Slimane comprend 8 bureaux de vote, où le protocole sanitaire est scrupuleusement appliqué. Le circuit du votant dans le centre est bien tracé afin de mieux gérer le flux des électeurs. Nous disposons d’un nombre  suffisant de bavettes mises à la disposition des votants à l’entrée du centre, en sus du gel hydro-alcoolique. Toutes les mesures nécessaires au déroulement du scrutin ont été prises et les électeurs n’ont rien à craindre», a déclaré au Jeune Indépendant  le directeur du centre.

«Comme vous pouvez le constater, le flux des votants lors de cette matinée (dimanche matin, ndlr) est acceptable et le nombre d’hommes dépasse de beaucoup celui des femmes, sachant que l’affluence connaîtra son apogée vers le début de l’après-midi», fait-il observer.

Même constat fait au centre de vote n°06  qu’abrite l’école primaire Guerni-Messaoud, à Texenna, et dont les responsables ont respecté, à la lettre, les mesures préventives.  Selon  son directeur, Ali Bouhaloufa, «le taux de participation a atteint 11, 63% vers13 h, avec une participation plus importante des électeurs hommes».

Certains votants ont estimé que «le manque d’enthousiasme» de la population jijélienne constaté s’expliquerait par les circonstances sanitaires ayant affecté plusieurs familles à Jijel.
Cette dernière, rappelons-le, continue d’enregistrer le nombre de cas de contamination le plus élevé à l’échelle nationale, avec 42 nouveaux cas confirmés, selon le bilan quotidien annoncé hier par le comité scientifique chargé du suivi de la pandémie.

«Personnellement,  j’ai  pu accomplir le devoir de vote mais ce n’est pas le cas pour les autres membres de la famille. On évite de sortir car le coronavirus fait des ravages parmi la population locale. On craint la contagion, d’autant plus qu’on a dans notre famille des enfants et des personnes atteintes de maladies chroniques», a indiqué au Jeune Indépendant un sexagénaire rencontré au centre Guerni-Messaoud.

Il convient de rappeler que la délégation de wilaya de l’ANIE recense un nombre de 1 540 encadreurs au niveau de 308 centres de vote et pas moins de 8 547 encadreurs répartis sur 1 221 bureaux.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email