Jeux Sportifs Arabes : La boxe féminine fait une razzia – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

Jeux Sportifs Arabes : La boxe féminine fait une razzia

Jeux Sportifs Arabes : La boxe féminine fait une razzia

La 8e journée des Jeux sportifs arabes Algérie-2023 (5-15 juillet), disputée mardi, a été marquée par la performance de la boxe féminine, auteur de 5 médailles sur 7 possibles, contribuant largement à la nouvelle moisson quotidienne algérienne de 20 médailles (10 or, 5 argent, 5 bronze), alors que l’équipe nationale de football des moins 23 ans (U23) a été éliminée en demi-finales par l’Arabie saoudite (1-2).

Après huit journées de compétition, l’Algérie conforte sa suprématie au tableau général des médailles avec un total de 188 breloques (82 or, 56 argent, 50 bronze), devant le Bahreïn (16 or, 9 argent, 9 bronze), et le Maroc (14 or, 30 argent, 17 bronze). Comme il fallait s’y attendre, les boxeuses algériennes ont survolé les finales disputées au Centre de préparation et de regroupement des équipes militaires à Ben Aknoun (Alger).

Fatiha Mansouri (-48 kg), Boualem Roumaïssa (-50 Kg), Khelif Hadjila (-60 kg), Zobeida Hayam Fatma-Zohra (-63 Kg), et l’incontournable Khelif Imane (-66 kg) ont été sacrées championnes arabes dans leurs catégories respectives. « Cette médaille d’or marque mon retour sur la scène sportive. Cette participation au tournoi arabe constitue une étape de préparation aux championnats d’Afrique à Yaoundé ainsi qu’au tournoi qualificatif aux Jeux olympiques de Paris.

Je remercie le peuple algérien qui ne cesse de me soutenir. Je tiens également à remercier le ministre de la Jeunesse et des Sports pour son soutien permanant après tout ce que j’ai vécu suite à ma suspension par l’association internationale de boxe. », a réagi Khelif, la vice-championne du monde 2022, à l’issue de sa consécration. Pour l’entraîneur national de la sélection féminine, Abdelhani Kenzi, le bilan de la participation algérienne est « plus que positif ». « Je remercie mes boxeuses qui ont répondu présent en allant chercher huit médailles dans des conditions très difficiles. Nous avons réalisé un bilan plus que positif avec huit médailles sur autant de boxeuses engagées. », a déclaré à l’APS Kenzi Abdelhani. En revanche, Abdelkader Hadjala Fatma-Zohra (-54 kg) et Benane Djoher (-75 kg) se sont contentées de l’argent, alors que Miloudi Souha (-52 kg) a pris le bronze.

Les lutteurs confirment, les haltérophiles déçoivent

La deuxième plus grosse récolte de la journée a été réalisée par la lutte algérienne, au terme des finales (lutte libre) disputées à la Coupole du complexe olympique Mohamed Boudiaf avec un total de six breloques (3 or, 3 agent).

Abdelhak Kherbache (- 61 kg), Chemseddine Fetairia (-79 kg), et Waileddine Kebir (-92 kg) sont montés sur la plus haute marche du podium, tandis que Abderrahmane Benaissa (-70 kg), Fatah Benferdjellah (-86 kg), et Rouibah Fadi (-97 kg) se sont contentés de l’argent. Dans l’épreuve par équipes d’escrime, l’Algérie a été sacrée en sabre féminin, après sa victoire en finale face à la Tunisie. La médaille de bronze est revenue à la Jordanie et à l’Arabie saoudite. Les escrimeurs algériens ont également remporté deux médailles de bronze en fleuret masculin et épée féminine.

La dixième breloque en vermeil de la journée de mardi a été remportée par la cycliste Nesrine Houili en contre-la-montre individuel (dames), disputée à Tipasa. Houili a couru les 15,5 km en 21 minutes 53 secondes et 26 centième, devant respectivement la Syrienne Miran Al Fares (23:06:29) et la Saoudienne Adnane Sambaoah (23:14:71).

Il s’agit de la deuxième médaille d’or personnelle pour Houili, après celle au contre-la-montre dames par équipes dimanche. Au contre la montre individuel messieurs, l’Algérien Hamza Amari a terminé au pied du podium tandis que son coéquipier Youcef Reguigui s’est contenté de la 8e place.

Côté déceptions, l’Haltérophilie algérienne s’est contentée d’une seule médaille de bronze, décrochée par Nadia Katbi (57 kg) à l’arraché. En sports collectifs, l’équipe nationale de football des U23 a été éliminée en demi-finale par l’Arabie saoudite (1-2), en match disputé au stade du 19 mai 1956 d’Annaba. Les coéquipiers de Mohamed Aït El-Hadj affronteront vendredi le Soudan pour la médaille de bronze (17h30).

La finale opposera la Syrie à l’Arabie saoudite. « Nous espérions tellement aller en finale es jeunes sont déçus car ils ont tout donné, malheureusement, il nous a manqué la lucidité et la dernière passe. Il ne faut pas oublier que nous sommes arrivés à ce tournoi sans y être suffisamment préparés », a déclaré le coach des U23 Rachid Aït Mohamed à l’issue de l’élimination. De son côté, la sélection algérienne de handball est passée à côté en s’inclinant face à son homologue saoudien (15-22), terminant le premier tour à la 3e place et donne de nouveau rendez-vous aux Saoudiens mercredi en demi-finale (19h00), à la salle Hamou Boutlelis d’Oran.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email