-- -- -- / -- -- --
Sports

Jeux Paralympiques : records et médailles d’or pour l’Algérie

Jeux Paralympiques : records et médailles d’or pour l’Algérie

La 10e journée des 16es Jeux paralympiques de Tokyo-2020 a été historique pour le para-athlétisme algérien qui a réussi à remporter trois médailles d’or, grâce Safia Djelal (F57), Athmani Skander-Djamil (T13) et Asmahane Boudjadar (F33), qui ont permis à l’Algérie de se hisser à la 24e place au classement provisoire des médailles, avec 4 or, 2 argent et 4 bronze.

Le bal a été ouvert dans la matinée par la lanceuse du poids (F57), Safia Djelal, qui grâce à son second essai mesuré à 11.29m, a pulvérisé le record du monde de la classe, détenu depuis mars 2018, par la Mexicaine Ortiz Hernandez Marie (11.16m). Djelal, âgée de 38 ans, a eu même le mérite de réussir ses six essais dont trois lancés au delà des 11.11mètres, chose qui lui faisait défaut à chaque fois lors des manifestations internationales.
Cette saison, Djelal tournait au tour de 10.10 mètres, un jet qu’il lui avait offert la médaille de bronze aux derniers Mondiaux de Dubaï en 2019.

Sa détermination à surpasser toutes les difficultés notamment les problèmes vécus par la Fédération algérienne handisport (FAH) et l’apparition de la pandémie du Covid-19, lui a permis de rester concentrer tout au long du concours à Tokyo et de décrocher l’or pour la seconde fois aux Jeux paralympiques, après le titre remporté en 2004 à Athènes au javelot (classes jumelées, F56-58).
A Tokyo, la native de Batna n’a laissé aucune chance à ses adversaires, puisque la médaillée d’argent du concours, la Chinoise Xu Mian a lancé son meilleur jet à (10.81m) et la Nigériane Iyiazi Eucharia à (10.40m).
Encouragé par la performance de sa compatriote, le sprinteur Athmani Skander-Djamil voulait s’offrir une première médaille paralympique dans sa jeune carrière en handisport. La finale du 400m (T13) était l’occasion idéale pour réaliser son rêve.

Skander-Djamil avait comme réel concurrent pour l’or, le champion paralympique en titre et détenteur du record du monde, le Marocain Mohamed Amguoun. L”Algérien a pris la tête de la course après les 50 premiers mètres pour aller décrocher la médaille d’or de l’épreuve en 46.70, avec à la clé un nouveau record du monde de la distance (le précédent était de 46.92). Pour ses premiers Jeux, Skander-Djamil a obtenu deux médailles, une or au 400 m (T13) et l’autre en argent au 100m où il avait établit un nouveau record d’Afrique (10.54), derrière le champion paralympique en titre, l’Irlandais Jason Smyth (10.53).

La journée des Algériens s’est clôturée en apothéose avec un 3e sacre, obtenu par la lanceuse du poids (F33), Asmahane Boudjadar qui s’est adjugée la médaille d’or avec un jet 7.10 mètres, réalisé à deux reprises, aux 1er et 4eme essai (nouveau record paralympique qu’elle détenait depuis la précédente édition à Rio au Brésil en 2016 et mesuré à l’époque à 5.72 mètres). Avec ce sacre, Asmahane Boudjadar, âgée de 41 ans, réalise son objectif à Tokyo.
La médaille d’argent du concours du poids (F33) est revenue à la Marocaine Kassioui Fouzia (6.72 mètres) devant l’Australienne Strong Marian médaillée de bronze avec 6.63 mètres.

La 10e journée a été aussi marquée par la participation de Nassima Saifi au concours du lancer de poids (F57) où elle a pris la 5e position avec un jet à 10.29m, réussi à son 4e essai et qui constitue sa meilleure performance de la saison. Par contre, Nadia Medjmedj qui était dans la liste de départ du concours, s’est retirée de la compétition avant le coup d’envoi.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email