-- -- -- / -- -- --
Sports

JM Oran-2022 : Une convention-cadre entre le COJM et la CAPC

JM Oran-2022 : Une convention-cadre entre le COJM et la CAPC

Le comité d’organisation des Jeux méditerranéens (COJM) et la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC) ont signé, jeudi à Oran, une convention-cadre pour l’accompagnement et le soutien de l’organisation de cette 19e édition des Jeux, prévue du 25 juin au 6 juillet prochains.

Le document scellant cet accord de volonté a été signé conjointement par le commissaire du COJM, Mohamed Aziz Derouaz, et le président de la CAPC, Sami Agli, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée en présence du wali d’Oran, Saïd Saâyoud, et ce à l’hôtel Royal d’Oran.

Dans une allocution prononcée devant un parterre composé notamment de chefs d’entreprises de la région, le président du COJM Oran-2022, Mohamed Aziz Derouaz, a mis l’accent sur l’importance d’une adhésion forte des entreprises du secteur économique national à cet événement sportif international. «Les derniers Jeux méditerranéens organisés en Algérie remontent à 1975, soit il y a près de 47 ans. A elle seule, cette longue durée donne à cette 19e édition toute son importance», a indiqué le commissaire du COJM.

Dans le même ordre d’idées, M. Derouaz a tenu à saluer les immenses efforts entrepris, depuis plus de six mois, par les autorités locales, à leur tête le wali d’Oran, pour dynamiser les chantiers qui éprouvent de la difficulté à tenir la cadence, mettant l’accent sur leur «capacité à transcender les difficultés» pour réaliser ce que les dirigeants du CIJM (Comité international des Jeux méditerranéens) ont qualifié de «miracle».

Des efforts qui permettront, selon lui, de garantir un plein succès à cette manifestation, notamment par la mise en valeur des atouts dont dispose l’Algérie et sa capacité à abriter et à organiser des manifestations internationales de grande envergure, aussi bien dans le domaine sportif que dans d’autres domaines. «Les efforts de l’Etat ont été considérables pour la préparation et la réussite de cet évènement.

Mais en même temps, il faut faire la démonstration d’une volonté appuyée et non dissimulée, digne des efforts de l’Etat et de ses démembrements, de son secteur économique public et de l’intégration, de plus en plus grande, du secteur économique privé», a affirmé M. Derouaz. Ces jeux, a-t-il ajouté, sont une occasion de choix pour les entreprises qui veulent une visibilité plus large dans le pourtour méditerranéen pour montrer notre potentiel économique.

Pour sa part, le président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), Sami Agli, a réitéré «l’engagement des opérateurs économiques algériens à soutenir l’organisation des Jeux méditerranéens, en plus de leur rôle national au service de leur pays, de leur peuple et du renforcement de la position internationale de l’Algérie».

M. Agli a par ailleurs indiqué que la CAPC a pris contact avec le COJM pour «discuter des aspects de soutien au COJM». La Confédération, a-t-il ajouté, s’est rapprochée des entreprises algériennes «pour les sensibiliser sur l’importance de participer à cette initiative, et plusieurs ont répondu favorablement. Il est prévu que d’autres entreprises répondent aussi à cette initiative dans les prochains jours», a-t-il déclaré.

De son côté, le wali d’Oran, Saïd Saâyoud, a valorisé la signature de cet accord, qui intervient pour soutenir les grands efforts de l’Etat visant la réussite de l’événement, lequel s’est manifesté par la réalisation d’infrastructures sportives de haut niveau et l’installation de services de niveau en peu de temps, et tout cela pour le succès de la 19e édition, à Oran, des Jeux méditerranéens.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email