-- -- -- / -- -- --
Sports

Jeux méditerranéens d’Oran : Du théâtre de rue du 25 au 28 juin

Jeux méditerranéens d’Oran : Du théâtre de rue du 25 au 28 juin

Une caravane de comédiens de rue devrait investir les places et grandes artères d’Oran du 25 au 28 juin prochains, à l’occasion des Jeux méditerranéens d’Oran, prévus du 25 juin au 6 juillet.

Des artistes de tous bords, notamment des marionnettistes, des clowns et des conteurs de rue seront au rendez-vous. Une trentaine de représentations sont prévues en quatre jours. Les artistes seront présents dans les places et jardins d’Oran, y compris celles et ceux qui sont peu connus. C’est une manière de faire connaître le patrimoine de la ville à travers le théâtre. Il y aura des spectacles pour adultes et pour enfants : marionnettes, clowns, pièces…

Selon le directeur du Théâtre régional Abdelkader-Alloula d’Oran (TRO), Mourad Senouci, en 2018 déjà, le TRO avait organisé un événement ayant une relation avec le théâtre de rue. « C’est un genre théâtral à développer et à soutenir car il participe à l’animation, à la formation et au rapprochement », a-t-il expliqué. Pour cette raison, a-t-il poursuivi, « nous avons fait une proposition au ministère de la Culture et des Arts, laquelle a été acceptée ». Le comité d’organisation des Jeux méditerranéens, de son côté, a applaudi l’initiative.

« Il y a déjà des quartiers et des centres commerciaux qui nous contactent pour programmer des spectacles. Nous avons un retour d’un investissement engagé depuis des années », a affirmé Mourad Senouci. Le Théâtre régional Abdelkader-Alloula d’Oran compte, par ailleurs, organiser du 28 juin au 5 juillet 2022, à l’occasion de ces mêmes JM d’Oran, les premières Journées du théâtre méditerranéen, et ce en partenariat avec le Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (TNA) d’Alger.

L’objectif de ces journées, auxquels prendront part six pays (la Tunisie, l’Egypte, l’Italie, la France, l’Espagne et l’Algérie) « est de restituer cette édition pour l’instituer en tant que festival plus tard ». Mourad Senouci a estimé, à cet égard, qu’« Oran reste la seule grande ville avec un grand théâtre qui n’a pas de festival ». Un festival de théâtre méditerranéen « convient » parfaitement à Oran, qui est une ville méditerranéenne disposant « de tous les atouts ». En matière d’organisation, « le TRO est aux normes (accueil, supports électroniques, etc.) », a-t-il assuré.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email