-- -- -- / -- -- --
Culture

Jeunes talents à Boussaâda

Jeunes talents à Boussaâda

Ouvertes ce jeudi 26 février, à l’Institut national de l’hôtellerie et du tourisme de Boussaâda, les premières journées nationales Kerdada du court-métrage rassemblent des cinéastes de 26 wilayas d’Algérie.

Une trentaine de courts-métrages traitant de divers aspects de la vie sociale et économique, de l’histoire de la guerre de libération nationale seront projetés durant les trois jours de la manifestation Kerdada, du nom d’un célèbre Djebel de la région du Hodna.

La première séance a donné lieu à la projection de cinq œuvres : Le suicide de Redouane Belaâdjina, L’anniversaire de Driss Benchernine de Bordj Bou Arreridj, Terrorisé ! de Youcef Soukat de Djelfa, Le coucher du cœur de Zina Bensaïd d’Alger, Séquence de Farid Noui de Sétif. Plusieurs artistes et comédiens dont Ahmed Kadri dit Krikeche, Djamel Bounab, Yacine Boudjemline, Sid-Ali Bensalem, Wahiba Zekkal et la fille de la défunte artiste Fatiha Berber, seront présents à la cérémonie d’ouverture.

Cette manifestation, initiée par l’Organisation nationale de la jeunesse algérienne, vise à découvrir de jeunes talents en matière de 7e art et à adresser un « clin d’œil » à la région de Boussaâda qui est le site du tournage de plusieurs films nationaux et internationaux dont Samson et Dalila de Cecil B. DeMille (1949), Les vacances de l’inspecteur Tahar de Moussa Haddad (1973), Chronique des années de braise de Mohamed-Lakhdar Hamina et Le clandestin de Banamar Bakhti (1991). Un hommage sera rendu en marge de ces journées à la regrettée Fatiha Berber et Athmane Ariouat, l’inoubliable interprète de Carnaval fi dechra de Mohamed Oukaci.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email