-- -- -- / -- -- --
Sports

Je ne suis pas pressé pour devenir entraîneur en chef

Je ne suis pas pressé pour devenir entraîneur en chef

L’entraîneur adjoint de l’USM Alger Billel Dziri, a indiqué qu’il n’était pas « pressé » de passer à une autre étape dans sa carrière, même s’il a réussi ses trois expériences d’entraîneur en chef par intérim du club de Ligue 1 algérienne de football.

« J’estime que j’ai encore du chemin devant moi pour apprendre d’avantage. Je ne veux pas brûler les étapes, il viendra le jour où je serais entraîneur en chef », a déclaré à l’APS l’ancien international algérien aux 92 sélections.

Dziri (43 ans) a raccroché les crampons en 2010. Deux ans après, il a intégré la barre technique du club où il a fait l’essentiel de sa carrière de joueur, à savoir l’USMA.

Avec les Rouge et Noir, il a assisté plusieurs entraîneurs étrangers et locaux, dont le dernier en date le Français Hubert Velud. Après chaque départ d’un coach, la direction du club lui confie les rênes techniques de son équipe à titre provisoire.

« Je suis toujours au service de l’USMA. Je suis content pour les résultats que j’ai réalisés à chaque fois que j’ai assuré l’intérim, mais cela n’est pas une raison pour céder à l’euphorie. Il me reste encore des diplômes à décrocher et un apprentissage à parfaire », a reconnu le joueur formé au NA Hussein-Dey (Ligue 1, Algérie).

L’ancien milieu de terrain des Verts est invaincu dans les huit matches de l’USMA qu’il a dirigés en tant que coach principal, dont le dernier en date face à l’Edifice Foulah (Tchad) que les Algérois ont remporté, il y a deux semaines (3-0), pour le compte du tour préliminaire aller de la Ligue des champions d’Afrique.
Mais pour la manche retour qui aura lieu samedi prochain à Niamey, Dziri retrouvera son statut d’entraîneur adjoint après l’arrivée de l’Allemand, Otto Pfister, aux commandes techniques de l’équipe.

« Ca ne me gène pas de retrouver mon poste. Et puis, Pfister n’est plus à présenter, c’est un technicien très expérimenté duquel je tirerai certainement profit pour développer mes connaissances dans le registre de l’entraînement, comme je l’ai fait du reste avec les autres coachs que j’ai assistés à la barre technique de l’USMA », a-t-il encore dit. Pfister (78 ans), ancien sélectionneur du Cameroun et du Togo, a coaché la formation de ‘’Soustara’’ pour la première fois mardi dernier face au CS Constantine (victoire 2-0) en match avancé de la 21e journée du championnat local.

A l’issue de la partie, il a déclaré en conférence de presse, qu’il était quelqu’un qui privilégiait le « travail collégial » avec les membres de son staff. De quoi donc rassurer Billel Dziri.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email