-- -- -- / -- -- --
Monde Europe

Italie: des armes dissimulées dans un chargement humanitaire à destination de ‎l’Ukraine

Italie: des armes dissimulées dans un chargement humanitaire à destination de ‎l’Ukraine

Des employés de l’aéroport de Pise ont découvert des caisses d’armes au cours du chargement d’avions censés ne transporter que du matériel humanitaire, avec l’Ukraine comme destination, a annoncé vendredi 25 mars le syndicat du personnel de l’aéroport.

Passée inaperçue dans les médias francophones, l’information a été révélée par le média local italien Pisa Today le 15 mars : l’Union syndicale de base (USB) a dénoncé la présence d’«armes [pour] l’Ukraine déguisées en aide humanitaire» au départ de l’aéroport international de Pise (Toscane).

En lieu et place de provisions, de nourritures et de médicaments, les travailleurs affectés au chargement des caisses ont découvert «des caisses pleines d’armes de divers types, de munitions, d’explosifs», selon le syndicat italien dénonçant «avec force cette véritable falsification, qui utilise cyniquement une couverture “humanitaire” pour continuer à alimenter la guerre en Ukraine».

Les employés ont ensuite refusé de poursuivre le chargement de guerre compte tenu du danger qu’il représentait pour leur sécurité. Toujours selon le syndicat USB, les cargaisons d’armes étaient destinées à des bases américaines en Pologne, à partir desquelles elles auraient ensuite transité vers l’Ukraine. L’affaire a suscité un débat au Conseil régional, le Mouvement 5 Etoiles et Potere al Popolo (Pouvoir au peuple, gauche antilibérale) ayant demandé aux autorités si elles avaient connaissance de ces pratiques.

La présidente du Mouvement 5 Etoiles en Toscane, Irène Galleti, a notamment relayé le signalement du syndicat USB. Potere al Popolo a pour sa part dénoncé un «trafic de guerre qui met en danger les Pisans, les voyageurs de l’aéroport civil et les travailleurs de l’aéroport», faisant remarquer que le choix de l’aéroport de Pise «n’est pas fortuit : à quelques kilomètres se trouve la base américaine de Camp Darby».

Une manifestation a ensuite été organisée le 19 mars pour protester contre ces envois d’armes et a réuni environ 400 personnes en majorité des travailleurs de l’aéroport, rapporte Pisa Today, les protestataires ayant notamment entonné le slogan «Depuis la Toscane, des ponts de paix, pas des vols de guerre !».

Depuis le début de l’opération spéciale russe en Ukraine, de nombreux pays occidentaux ont annoncé qu’ils procéderaient à des livraisons d’armes et autres matériels : l’UE a annoncé, dès le 27 février, qu’elle fournirait des armements aux forces ukrainiennes pour une valeur de 450 millions d’euros.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email