-- -- -- / -- -- --
Monde

Israël attaque des positions de l’armée syrienne

Israël attaque des positions  de l’armée syrienne

En réponse à la chute d’une série de projectiles sur le plateau du Golan, occupé par l’État hébreu, l’armée israélienne a visé trois positions d’artillerie syrienne.

Après que cinq projectiles en provenance du territoire syrien sont tombés sur le plateau du Golan, occupé par l’État hébreu, Israël a attaqué trois positions d’artillerie de l’armée syrienne, a annoncé l’armée israélienne. 

La deuxième chute d’obus depuis le début de la semaine qui n’a fait ni dégâts ni victimes a été reconnue par Israël comme accidentel. Des tirs de roquettes ou de projectiles en provenance de Syrie surviennent régulièrement dans cette zone lors des affrontements entre les forces gouvernementales et les terroristes.

Dénonçant une « atteinte à sa souveraineté », Israël a qualifié d’inadmissibles les incidents de ce type, tout en mettant en garde contre leur répétition : « Qu’il s’agisse de pilonnages accidentels ou non, tout futur incident de ce type contraindra l’Armée de défense d’Israël à intensifier les mesures de riposte », a fait savoir le service de presse.

Le précédent échange de tirs a eu lieu jeudi dernier, lorsqu’un projectile égaré venu du territoire syrien a entraîné une attaque contre une position de l’armée syrienne.

En début juillet, les forces israéliennes avaient ont attaqué les positions de l’armée syrienne suite à la chute sur le plateau du Golan occupé par l’État hébreu de deux projectiles en provenance du territoire syrien, a annoncé l’armée. Il s’agissait du cinquième échange de frappes depuis une semaine.

« Les forces israéliennes ont ciblé la batterie syrienne à l’origine des tirs », indiquait l’armée, sans préciser si sa réplique était terrestre ou aérienne. Plus tôt, deux projectiles tirés depuis la Syrie avaient atterri dans le nord du plateau du Golan, sans faire de dégâts ni de victimes. « Israël mène une politique de non intervention dans la guerre civile syrienne.

Cependant, nous ne tolérerons pas la violation de notre souveraineté. Israël considère le régime syrien (sic) responsable de toute atteinte à nos frontières et prendra des mesures appropriées », avait déclaré le général Ronen Manelis, porte-parole de l’armée sioniste, suite à la chute des projectiles 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email