-- -- -- / -- -- --
Sports

Ishak Belfodil (Parme-Italie) : Quand rien ne va…

Ishak Belfodil  (Parme-Italie) :  Quand rien ne va…

Au fond du trou, à l’instar de son équipe, Parme, qui occupe la peu reluisante place de lanterne rouge et qui se dirige droit, sauf miracle (imprévisible quand on jette un coup d’œil sur la marche du club depuis le début d’une saison d’ores et déjà ratée) vers la purgatoire, Belfodil, qui déçoit tous les espoirs placés en lui et n’est plus que l’ombre de lui-même depuis son atterrissage (un choix qu’il commence vraiment à regretter) à l’Inter Milan où il ne s’imposera jamais, perd beaucoup au change.

Après avoir assisté au Mondial brésilien à la Télé, l’ancien Lyonnais, pratiquement sorti des plans de Gourcuff (pour notamment manque cruel de temps de jeu) peut même mettre une croix sur un éventuel quitus dans la liste des 23 devant prendre part à la CAN 2015.

Transparent en championnat d’Italie où son entraîneur Donadoni ne l’utilise que très rarement, quand il n’est pas en dehors des « 18 » et suit l’évolution de ses camarades à partir des tribunes, Ishak semble en nette perte de vitesse.

A totalement perdu confiance et perd, au fil des semaines, ses chances de revenir à la lumière. Redevenir ce joueur qui, il y a à peine trois ans, s’imposait comme un des grands espoirs du football en Europe et donnait du tournis aux recruteurs ainsi qu’aux dirigeants du football algérien (Raouraoua en tête) qui le convaincront, non sans peine et après un long suspense, d’opter pour les couleurs de son pays d’origine. Ce chasseur de buts racé mais désormais dans ses petits souliers a vu sa trajectoire prendre une mauvaise tournure avec l’arrivée (il a été renvoyé depuis pour insuffisance de résultats) de l’ancien coach de Naples, Mazzari à la tête de la barre technique du second pôle de la capitale économique italienne (l’Inter).

Aujourd’hui perdu dans la tourmente de son club parmesan, dans un tunnel, Ishak, annoncé de retour dans le championnat français, qu’il connaît bien et où il pourrait trouver le cadre idoine pour relancer une carrière désormais en panne, en pointillées, n’est pas au bout de ses peines. Aligne les déboires.

Le dernier en date aura été de se mettre à dos une grosse partie des fans parmesans furieux contre lui et une presse locale qui n’en finit pas de le fustiger depuis le match joué et perdu à Palerme où il est (carrément) accusé de leur avoir « manqué de respect ». Il n’y a pas à dire, l’expérience italienne de celui qui était affublé du surnom de nouveau « Benzema », est entrain de tourner à l’échec.

Autant de mauvaises nouvelles (en plus d’être très peu utilisé) qui s’accumulent. Tombent au mauvais moment alors que la fameuse liste des « 23 » Verts (elle devrait être rendue publique le 15 décembre) appelés à disputer la CAN 2015 est en voie de finalisation chez Christian Gourcuff dans plans duquel, on peut être maintenant plus que sûrs, il ne devrait pas (sauf miracle) figurer. Dur pour un jeune pourtant plein de talent et de promesses. On espère pour lui qu’il saura vite rebondir et confondre ses détracteurs. Du côté de l’Hexagone, sa prochaine destination ? 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email