-- -- -- / -- -- --
Monde

Irak : Les « Hachd », infreinables…

Irak : Les « Hachd », infreinables…

Les Unités de mobilisation populaire, les Hachd al-Chaabi, ont réussi ces derniers jours au terme d’une avancée fulgurante à libérer près de 253 km² du nord et de l’ouest de Mossoul, soit cette région située près des frontières de la Syrie et par où cherchent à s’infiltrer les terroristes en territoire syrien.

Cette région est située entre « Tal Afar » et « Badoush ». Les sources proches du Hezbollah irakien font état de la destruction d’un véhicule blindé de Daech avec à son bord 4 terroristes.

Les quatre se sont fait liquider dans la périphérie de Tal Afar. Dans une autre opération, les unités d’artillerie des « Hachd al-Chaabi » ont pris pour cible un atelier de fabrication des voitures piégées dans le village d’Abou Maria, situé dans la périphérie de Tal Afar.

Selon les sources proches de Daech, une attaque des terroristes aurait eu lieu contre les positions de la police fédérale irakienne à « Raas Al Jada » près de Mossoul-Ouest. Toujours à en croire les terroristes, deux véhicules blindés appartenant à la police irakienne ont été détruits et 4 soldats irakiens auraient été tués. Cette information n’est toutefois pas confirmée.

Pourquoi ce genre de désinformation ?

En réalité la population de l’ouest de Mossoul est de plus en plus acquise à la cause des Hachd qui est la libération de la ville et le renforcement de la souveraineté nationale. Des images diffusées par les réseaux terroristes reflètent d’ailleurs « la rage sentie par les terroristes de voir la population accueillir à bras ouverts les membres des Hachd.

Une des images ainsi publiées met en scène un civil irakien pris pour cible d’un sniper de Daech alors qu’il prenait de l’eau à boire à un des membres de la Force de mobilisation populaire » !

Alors que les Hachd continuent de resserrer l’étau autour des terroristes au centre de Tal Afar, plus de 25 civils irakiens ont perdu la vie dimanche dans une nouvelle frappe de la coalition pro-américaine contre le nord de Mossoul-Ouest. Ces frappes que les États-Unis reconnaissent de temps à autre avoir perpétré mais qu’ils attribuent toujours à des « erreurs humaines » se produisent en réalité pour empêcher l’avancée fulgurante des forces irakiennes dans l’ouest de Mossoul.

Les généraux américains n’ont pas caché leur intention de mettre sous pression le gouvernement de Bagdad pour qu’il dissolve les Hachd, bien que ces derniers fassent partie désormais de l’armée nationale. Les Américains craignent surtout l’après-libération de Mossoul et le départ des milliers de soldats membres des Hachd al-Chaabi en Syrie pour combattre Daech et les parties qui le soutiennent.

L’assaut final contre Mossoul ne tardera pas selon les sources irakiennes qui relèvent toutefois les « obstacles dressés par Washington » pour retarder les opérations. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email