-- -- -- / -- -- --
Energies

Terra Sola Algérie approuve la nouvelle loi sur les investissements 

Terra Sola Algérie approuve la nouvelle loi sur les investissements 

A travers la réalisation de son mégaprojet de production de l’énergie solaire en Algérie, Terra Sola Algérie ambitionne de faire du pays l’un des plus grands producteurs d’énergie renouvelable, notamment l’hydrogène vert.

Et c’est grâce aux mesures prises dans la nouvelle loi sur l’investissement que ce projet verra le jour. C’est ce qu’a révélé au Jeune Indépendant le DG de Terra Sola Algérie, Belkacem Haouch.

Le projet d’investissement intégré de 5 milliards de dollars de Terra Sola mettra l’Algérie au rang des grands producteurs mondiaux de l’énergie verte. Ce mégaprojet comporte la mise en place d’installations solaires photovoltaïques pour 4000 MW, incluant le transport de l’énergie du Sud vers le Nord et bientôt vers l’Europe, la construction d’une plate-forme industrielle solaire à Ras El-Ma, à Sidi Bel Abbès, ainsi qu’un programme de développement du capital humain pour former 10 000 Algériens, et enfin le développement systématique de l’industrie de l’approvisionnement en soutenant financièrement 1 000 PME en Algérie. 

Pour M. Haouch, également président de la Fédération des énergies renouvelables et de la transition énergétique, ce projet consacre un modèle énergétique voué à la consommation interne et à l’exportation, permettant à l’Algérie d’économiser des centaines de millions de dollars en épargnant le gaz destiné à la production de l’électricité, de mettre des assises solides de l’industrie solaire et, notamment, de créer des emplois et de diminuer le taux de chômage.

L’un des maillons de ce programme comporte la construction d’une plate-forme industrielle solaire à Ras El-Ma, à Sidi Bel Abbès, composée de trois complexes de fabrication des composants essentiels de l’industrie solaire photovoltaïque, à savoir les panneaux photovoltaïques, les onduleurs et les structures de montage. 

«La mise en marche de l’usine de Sidi Bel Abbès permettra la fabrication de panneaux photovoltaïques d’une capacité de 555 MGW, certifiés Tier One, dont l’efficacité est garantie par l’assureur mondial Allianz internationale», a-t-il expliqué.

L’entreprise algérienne spécialisée en énergies renouvelables a déposé son dossier pour bénéficier des avantages octroyés par la loi aux investisseurs le 19 août 2020, mais à ce jour, le dossier de cet ambitieux projet est toujours en attente d’approbation. 

Le démarrage de cette usine permettrait à l’industrie nationale des énergies renouvelables d’atteindre un taux d’intégration de 80%, a affirmé M. Haouch, faisant savoir que son entreprise a négocié des contrats pour garantir un transfert de technologies et leur mise à jour pour une durée de 15 ans, sans omettre la création d’un centre de certification (TUV) des panneaux photovoltaïques pour les autres fabricants locaux.

«Ce projet engendrera une balance positive en devise dès la première année de la mise en service de l’usine», qui constituera un hub régional, voire international, en matière de fabrication de panneaux photovoltaïques.

L’adoption en Conseil des ministres de la nouvelle mouture de la loi sur l’investissement a soulagé le DG de Terra Sola, lequel a espéré la libération du projet qui permettra la création de postes de travail dans une région classée zone d’ombre et, surtout, sera d’un grand appui pour le projet de 1000 MGW annoncé par les autorités du pays.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email