Investissement de Cevital à Béjaïa : L’unité de graines oléagineuses bientôt en service  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Investissement de Cevital à Béjaïa : L’unité de graines oléagineuses bientôt en service 

Investissement de Cevital à Béjaïa : L’unité de graines oléagineuses bientôt en service 

Un intérêt particulier est porté par les autorités de wilaya à l’usine de trituration des graines oléagineuses de Cevital réalisée dans la périphérie du port de Béjaïa et devant bientôt être opérationnelle. Une nouvelle visite d’inspection du projet a été effectuée ce lundi par le wali de Béjaïa Kamel Eddine Karbouche au projet. 

Selon le communiqué de la wilaya, «cette visite entre dans le cadre des instructions émises lors de la rencontre du gouvernement avec les walis, visant à soutenir et accompagner les investisseurs dans la concrétisation de leurs projets». Il est ainsi précisé que «le chef de l’exécutif de la wilaya a inspecté l’avancement du projet, dont les volets relatifs au raccordement de cette unité au gaz de ville ainsi qu’à la réalisation des réseaux de voirie», sachant que l’usine a bénéficié de toutes les autorisations nécessaires, à cet effet, il y a plusieurs mois. 

Le chef de l’exécutif a «réaffirmé» l’accompagnement de la wilaya à cet investissement qui revêt un caractère important pour la région et pour le pays, sachant que c’est le premier projet du genre en Afrique. Il devrait «sécuriser le pays en la matière dans un premier temps et exporter le surplus de production dans un second temps». 

A ce propos, il est prévu que l’unité produise de l’huile, de la farine et des aliments de bétails. Elle aura besoin pour cela de 2 millions de tonnes de graines par an. Plus de 500 emplois directs et des milliers d’autres emplois indirects seront générés. L’usine devrait triturer quotidiennement 11 000 tonnes de graines de soja, 6 000 tonnes de tournesol et 5 000 tonnes de colza pour produire de l’huile de table, de la farine et des aliments de bétail. 

La réception de ce projet va «contribuer à permettre à l’Algérie d’en finir avec l’importation de la matière première oléagineuse». Le secteur agricole devrait, pour sa part, développer certains segments afin d‘accompagner les activités de développement de cet investissement. 

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email