Investissement : 900 projets entrés en production en une année – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Investissement : 900 projets entrés en production en une année

Investissement : 900 projets entrés en production en une année

La relance des investissements se concrétise sur le terrain à la faveur de l’amélioration du climat des affaires, notamment avec la mise en vigueur de la nouvelle loi sur l’investissement ainsique la levée des obstacles ayant longtemps entravé l’investissement. C’est ce que démontrent les derniers chiffres communiqués par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, qui a fait état de l’entrée en production de 900 projets d’investissement.  

C’est à partir de Ouled Djellal, où il a effectué une visite d’inspection, que le ministre de l’Intérieur, Brahim Merad, a révélé l’entée en phase de production, en une seul année, de près de 900 projets d’investissement, mettant en avant la politique du président de la République, relative au traitement de toutes les entraves bloquant des années durant les projets d’investissement dans les petites, moyennes et grandes entreprises. Ce qui a permis, a-t-il indiqué,  dans un court délai, à ce nombre de projets d’entrer en activité et de générer plus de 250 000 emplois. Le ministre a relevé qu’une des grandes lignes de cette nouvelle politique consiste en ce domaine à rassurer les investisseurs pour générer de la richesse et favoriser la dynamique économique.

Cela passe, notamment pas une stabilité du cadre juridique régissant l’investissement qui est désormais garantie par le nouveau code de l’investissement qui est considéré comme une locomotive réelle de la relance économique, mais aussi par la levée de toutes les contraintes, principalement bureaucratiques, qui ont freiné des années durant plusieurs projets d’investissement. Le président de la République a à maintes reprises réitéré sa détermination de lutter contre la bureaucratie, soulignant la nécessité de libérer les projets d’investissement des mailles du système bureaucratique.

Le ministre de l’Intérieur a par ailleurs répondu aux préoccupations des investisseurs de la région, à l’instar de celui dans une unité de production de lait relatives à l’augmentation des capacités de production de ce produit. Il a dans ce sens rappelé que le gouvernement avait pris la décision d’augmenter l’approvisionnement en lait pour répondre à la demande nationale, précisant que cette unité qui est la seule laiterie de la wilaya, sera approvisionnée en poudre de lait.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email