-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Intoxications alimentaires : appel à renforcer le contrôle et l’hygiène

Intoxications alimentaires : appel à renforcer le contrôle et l’hygiène

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a appelé à Alger à renforcer le contrôle et l’hygiène à l’approche de l’été pour éviter les intoxications alimentaires.

Lors d’une visite d’inspection à travers plusieurs polycliniques aux Bananiers, à Bab Ezzouar et à Dar El Beïda, M. Boudiaf a appelé à renforcer le contrôle et l’hygiène des denrées alimentaires très périssables pour éviter les intoxications alimentaires en été, annonçant l’affectation d’épidémiologistes dans les wilayas qui en sont dépourvues.

Le ministre a exhorté les services d’hygiène des communes à intensifier les campagnes de sensibilisation et de prévention des intoxications alimentaires qui sont, a-t-il dit « très coûteuses » pour la santé publique, évoquant le programme mis en place par les ministères de la Santé et du Commerce pour prévenir ce phénomène très fréquent en été.

Plus de 800 cas d’intoxication ont été enregistrés ces 15 derniers jours à Jijel, El-Bayadh, Mascara et El-Milia, a-t-il dit, précisant qu’ils étaient dus à la consommation de produits très périssables dont les règles d’hygiène et de stockage n’ont pas été respectées.
A la polyclinique des Bananiers ouverte 24h/24, le ministre de la Santé a salué le rôle de ces structures de santé de proximité qui réduisent la pression exercée sur les grands hôpitaux du pays.

En 2016, quelques 3.500.000 consultations spécialisées ont été effectuées dans des cliniques de proximité à travers le territoire national, dont 200 fonctionnant 24h/24, a fait savoir M. Boudiaf, saluant le rôle du corps médical à cet égard.

Au niveau des polycliniques des cités du 8 Mai 1945 et du 5 Juillet, le ministre a écouté les préoccupations des habitants du quartier qui ont apprécié le fait que ces structures assurent un service 24h/24.
A la polyclinique de Dar El Beïda, une des structures de proximité pilotes suivant les dossiers des cancéreux par voie électronique, M. Boudiaf a pris connaissance des prestations assurées, saluant le rôle du corps médical.

Interrogé sur les critiques dirigées par certains milieux contre la prise en charge médicale, le premier responsable du secteur a affirmé que diverses instances internationales avaient « salué les efforts de l’Algérie en faveur de la mise à disposition et de l’amélioration des soins », mettant en exergue les réformes opérées dans l’industrie pharmaceutique, l’élargissement des structures de santé et le renforcement des contrôles sanitaires aux frontières au titre de la lutte contre les épidémies.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email