-- -- -- / -- -- --
Nationale

Intersyndicale de la fonction : Vers un durcissement de la protesta

Intersyndicale de la fonction : Vers un durcissement de la protesta

Après l’échec de leur rassemblement samedi passé, les syndicats autonomes de la fonction publique, regroupés au sein de l’Intersyndicale, se réuniront aujourd’hui. A l’ordre du jour figure la suite à donner aux mouvements de protestation entamés depuis quelques mois.

Formée de quatorze syndicats autonomes relevant du secteur de la Fonction publique, l’Intersyndicale, qui a organisé samedi dernier un rassemblement, lequel a été empêché par les forces de l’ordre, à la place des Fusillés à Alger, n’a pas écarté un durcissement de son mouvement de protestation.

Les syndicats en question (éducation, santé publique, agriculture, formation professionnelle, administration publique, les travailleurs de la Sonelgaz et les postiers) ont déploré le fait que leurs droits syndicaux soient remis en cause, après avoir été empêchés de se rassembler.

Ils ont dénoncé « la fermeture des portes de dialogue alors que nous cherchons des solutions concrètes aux revendications des travailleurs algériens ».

Ils dénoncent également les licenciements arbitraires dont font l’objet les syndicalistes, et ce, pour activité syndicale. Toujours très attachée à ses revendications, l’Intersyndicale décidera aujourd’hui de la reprise ou non de son mouvement de protestation.

« Il s’agira surtout de faire le point sur la situation actuelle, sachant que rien n’a été fait pour répondre à nos revendications. Je pense que nous allons aller vers la radicalisation du mouvement, mais tout reste à voir », nous a confié Meziane Meriane, coordinateur national du Snapest, ajoutant qu’« après ce qui s’est passé le 25 novembre lors du rassemblement, il ne nous reste que le durcissement comme seule réponse à la répression ». 

L’Intersyndicale lance un appel à « la base et aux travailleurs des différents secteurs de la fonction publique pour se mobiliser et unifier leurs rangs et poursuivre la lutte syndicale, afin de protéger leurs acquis et faire valoir leurs doléances ».

A rappeler, que « la retraite anticipée et la retraite sans condition d’âge, le projet du code du travail et la dégradation de pouvoir d’achat des travailleurs algériens, ainsi que le respect des libertés syndicales » constituent les points phare contenus dans la plate-forme de revendications soulevées par l’Intersyndicale de la fonction publique.

La coalition réclame également « la révision de la grille des salaires et l’amélioration du pouvoir d’achat de tous les travailleurs ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email