-- -- -- / -- -- --
Nationale

Interdiction d’expulser les élèves candidats au bac et au BEM

Interdiction d’expulser les élèves candidats au bac et au BEM

Le ministère de l’Éducation nationale a transmis une instruction à tous les chefs d’établissements de l’enseignement moyen et secondaire leur signifiant l’interdiction d’expulsion des élèves candidats au BAC et au BEM, qui ont été envoyés auparavant en conseil de discipline.

Le ministère de l’Éducation veut à travers cette procédure diminuer le nombre des cas d’expulsion des élèves, et éviter l’échec scolaire dont souffrent des milliers d’élèves, notamment ceux de ces deux paliers. Le département de Mme Nouria Benghebrit a insisté dans sa directive sur la non application par les conseils de discipline de la sanction des troisièmes degrés à l’encontre des élèves et ce qu’elle que soit l’infraction commise par ces derniers.

La directive envoyée le 28 janvier de l’année en cours, à tous les directeurs des établissements de l’enseignement moyen et secondaire interdit l’application par le conseil de discipline de la sanction de troisième degré à l’encontre des élèves candidats au Bac et au BEM. 

Une sanction qui prévoit l’expulsion ou bien l’expulsion et le transfert de l’élève vers un autre établissement scolaire, et ce pendant le deuxième et les troisièmes trimestres, et de se contenter des sanctions de premier et deuxième degrés.

Cette directive a été également envoyée aux directeurs de l’Éducation de wilayas, ainsi qu’à l’Office national des examens et des concours.

Le ministère de l’Éducation, dans son instruction, a instruit les directeurs des établissements scolaires sur la nécessité d’écouter les doléances des élèves et d’éviter d’expulser les élèves renvoyés devant le conseil de discipline. Pour se faire, le ministère exige d’orienter ces élèves vers le conseil de l’écoute et de suivi au niveau de l’établissement.

Il a insisté, dans ce cadre, sur la mise en application « stricte et responsable » de cette instruction, et ce dans l’intérêt du système éducatif. Il faut rappeler, que cette instruction est la deuxième du genre durant cette année scolaire.

Les 50 directeurs de l’Éducation de wilayas ont, en effet, reçu une directive qui leur signifie d’interdire aux directeurs des établissements de l’enseignement moyen et secondaire de renvoyer les élèves devant le conseil de discipline, avant de les orienter vers les cellules d’écoute, chargées de prendre en charge psychiquement les élèves turbulents.

L’instruction n’a pas été du goût de beaucoup d’enseignants, notamment, en ce qui concerne les élèves qui s’impliquent dans beaucoup de problèmes allant jusqu’à pratiquer la violence contre leurs enseignants.

Ces enseignants qualifient l’instruction de négligence de la part du ministère de l’Éducation nationale qui fait des concessions aux élèves en les encourageant à aller vers l’oisiveté et à ne pas avoir peur de qui que ce soit. Ils considèrent que les règlements du ministère ne les sanctionnent pas et leurs assurent de ne pas être expulsés, sous prétextes qu’ils sont sur le point d’examens officiels.

Par ailleurs, des sources officielles confirment que l’instruction est venue après avoir constater qu’un grand nombre d’élèves en classes d’examens font objet d’expulsion au cours du deuxième trimestres, et ce pour plusieurs raisons, alors que ces derniers se sont inscrit au Bac et au BEM et leurs dossier ont été envoyés à l’office nationale des examens et des concours.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email