-- -- -- / -- -- --
Nationale

Intempéries: plusieurs quartiers, habitations et édifices sous les eaux

Intempéries: plusieurs quartiers, habitations et édifices sous les eaux

Les intempéries enregistrées les 2 et 3 novembre passés à travers plusieurs wilayas du centre du pays ont causé d’importants dégâts matériels et, fort heureusement, aucune victime n’a été déplorée. C’est ce qu’a indiqué, ce dimanche, la direction générale de la Protection civile (DGPC) dans un communiqué.

Selon la Protection civile, près de 10 000 interventions ont été menées par ses différentes unités, ayant permis le sauvetage de plusieurs personnes cernées par les eaux dans de nombreux quartiers des wilayas du centre du pays, créant une véritable panique au sein des résidants. « Nos secours ont effectué, lors des dernières intempéries, plusieurs opérations de pompage d’eaux pluviales dans plusieurs quartiers, habitations et édifices publics, ainsi que le dégagement de plusieurs véhicules cernés par les eaux ou suite au débordement d’oueds et à des effondrements partiels de balcons, de plafonds et de murs », affirme la DGPC dans son communiqué. Ces interventions ont été effectuées à travers plusieurs wilayas, explique la Protection civile, notamment à Alger où plusieurs localités à l’image de Bab Ezzouar, Rouiba, Aïn Taya, La Casbah, Belouizdad, Hussein Dey, Sidi M’Hamed, El Madania, Bach Djerrah, Chéraga et Eucalyptus ont été le théâtre de plusieurs effondrements partiels de murs, de plafonds et de balcons sans causer des victimes.

De son côté, la wilaya de Tizi Ouzou a enregistré plusieurs chutes de balcons, de murs et de plafonds d’habitations, notamment dans les localités de Tizi Ouzou, Makouda, Tadmaït, Tigzirt, Draâ El Mizan, Béni Douala, Tizi Ghenif, Draâ Ben Khedda, Azzazga, Azzefoun, Fréha et Ouacif. Dans la wilaya de Boumerdès, les intempéries ont aussi causé d’importants dégâts aux maisons dans les localités de Boumerdès, Dellys, Bordj Menaïel, Corso, Baghlia, Isser, Khemis El Khechna, Boudouaou, Thenia, Ouled Moussa et Naciria, sans faire de victimes. Par ailleurs, les unités de la Protection civile ont effectué d’autres interventions durant les dernières intempéries, notamment à Bouira, et ce, à travers les localités de Bouira, Aomar, Kadiria, Bir Ghbalou, Djebahia, Bouderbala, Lakhdaria et Haïzer, où plusieurs familles ont été secourues. Hormis les dégâts considérables constatés durant les chutes torrentielles de pluie, aucune victime n’a été déplorée, a signalé la DGPC. En revanche, plusieurs accidents de la circulation ont été enregistrés durant cette période dont onze ayant causé la mort de neuf personnes sur les lieux d’accidents et 26 blessés, traités sur place puis évacués vers les structures hospitalières par les secouristes de la Protection civile.

Le bilan le plus lourd a été enregistré à Sétif où une personne est décédée et trois autres ont été blessées, suite à une collision entre deux véhicules légers survenue sur le CW 118 dans la commune d’El Ouldja. Par ailleurs, la Protection civile a enregistré une hausse inquiétante de personnes incommodées par le monoxyde de carbonne (CO) émanant des appareils de chauffage et de chauffe-bains dans plusieurs domiciles, où 41 cas ont été déplorés par les sapeurs-pompiers. Dans la wilaya de Bouira, au lieu dit Taksart, commune de Haïzer, cinq personnes ont été prises en charge sur les lieux puis transférées vers l’hôpital local suite aux fuites de gaz de ville émanant desdits appareils. Aussi, 36 autres personnes incommodées par le monoxyde de carbone CO ont été secourues et transférées en urgence vers les différents hôpitaux, dont onze cas dans la wilaya de Relizane, dix à El Bayadh, six à Médéa, trois à Constantine, cinq à Bouira et enfin un cas dans la wilaya de Sidi Bel Abbès , conclut le communiqué de la DGPC.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email