Intempéries à Bejaia: des dégâts et des routes fermées – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Intempéries à Bejaia: des dégâts et des routes fermées

Intempéries à Bejaia: des dégâts et des routes fermées
Pont menant à la STEP d'Aït R'zine

De fortes pluies accompagnées de vents se sont abattues sur les quatre coins de la wilaya de Béjaïa mercredi et jeudi dernier causant d’importantes inondations ainsi que des éboulements sur de nombreux axes routiers paralysant le trafic automobile et le trafic ferroviaire.

Des cellules de crise ont été installées la veille par la daïras soit dès la réception du bulletin météo spécial émis par météo Algérie annonçant des pluies pouvant enregistrer des cumules jusqu’à 140mm.

Le wali, a, également, installé une cellule de crise de wilaya regroupant de nombreux responsables dont ceux des secteurs de la DTP, l’hydraulique, la protection civile, la santé, l’ONA, les forêts le services de sécurités dont la gendarmerie et la sûreté de wilaya, entre autres. Et pour mieux suivre la situation, il s’est rendu sur la RN 12 afin de s’enquérir de l’Etat des routes coupées.

Le wali sur le terrain

Cette importante route reliant la ville de Béjaïa à Bouira, Tizi-Ouzou, Bordj-Bou-arréridj et tout le centre du pays notamment, la capitale a, totalement, été inondée par les eaux d’Oued Soummam qui paralysé le trafic routier sur l’axe El-Kseur, Oued-Ghir et la ville de Béjaïa sur plusieurs kilomètres, plus précisément au lieu-dit El-Boukelaâ jusqu’à Ibourassenes et sur plusieurs dizaines de mètres près la prison d’Oued-Ghir.

Route nationale 26

De grandes surfaces arboricultures et agricoles dont la ferme Méssaoudène à El-Kseur ont été inondées surtout, au lieu-dit «sens unique».

Plusieurs personnes ont été coincées sur place et certaines avec leurs véhicules dont des camions. Cet axe routier est, très fortement, inondé en raison de la montée spectaculaire des d’eaux d’Oued Soummam et le débordement de plusieurs cours d’eau situés aux alentours. Il était toujours fermée au trafic routier hier. «Une situation jamais vécue selon un agriculteur de la région do t el coincé sur les lieux».

Selon la protection civile de la wilaya de Béjaïa, 19 personnes ont été secourues au moyen d’un zodiaque, une barque et un rétrochargeur dont plusieurs ouvriers travaillant dans la région.

«Ces derniers ont été évacués vers les polycliniques d’Oued-Ghir et El-Kseur», selon la même source. Des véhicules coincés dans les eaux ont, aussi, été retirés. Le trafic routier a, sérieusement, été perturbé dans plusieurs endroits sur la RN26 notamment, au village Colonel Amirouche (ex-Ricky), commune d’Akbou en raison des crues qui ont obturé les avaloirs et causé le débordement des cours d’eau vers la voie.

La RN141 a, également, été coupée sur plus de 200m dans le tronçon reliant la pénétrante autoroutière à Taharcht, commune d’Akbou. Le pont enjambant l’Oued Soummam vers la station d’épuration des eaux du barrage Tichi-Haf à hauteur du lieu-dit Bouzerouel sortie Sud d’Akbou vers la commune d’Aït R’zine a été emportée par les crues d’Oued Soummam. Ce pont qui devait subir des travaux de renforcement n’a pas résisté aux crues. Une enveloppe financière de 300 millions de centimes avait été débloquée par la commune d’Aït R’zine il y a quelques années mais, le dossier est bloqué alors que c’est le seul chemin pour accéder à la station d’épuration de la région.

Bouremchi, ville de Béjaïa

La RN 26 (A) reliant Akbou et Tizi- Ouzou a été bloquée par la neige au Col de Chellata, sur plusieurs kilomètres, soit à plus de 1500m d’altitude. La voie a, plusieurs fois été déneigée par les services de la gendarmerie, de l’APC et de la DTP.

Plusieurs éboulements ont été enregistrés sur des chemins communaux et de wilaya à Seddouk, M’cisna, Amalou et Béni Maâouche, Kendira, Barbacha, Toudja, Akfadou, Tifra, Adekar, Saket, Aoakas. Des équipes de la DRT et de l’APC se sont déployés afin de dégager les gravats. Un important éboulement a été recensé sur la RN74, reliant Seddouk, Béni Maâouche et Sétif au PK 80+100 à hauteur Seddouk mercredi soir.

L’intervention des équipes de la DTP de Seddouk et Béni Maâouche en collaboration avec les services de l’APC de Seddouk ont réussi à nettoyer la chaussée et rétablir le trafic automobile. Sur la RN12, reliant Tizi-Ouzou à El-Kseur, de nombreux éboulements ont, également, été enregistrés notamment au village Aghouladh, commune d’Adekar. La même, situation est également enregistré à Akfadou.

Plusieurs éboulements et glissements de terrain ont été observés à plusieurs endroits dont à Tapont et Ibourayene. Des équipes de la DTP, APC et d’autres services ont mobilisés leurs personnels et leurs engins afin de rétablir le trafic routier qui était très perturbé.

D’autres voies ont été inondées notamment, près des quatre chemins à l’entrée Sud de la ville de Béjaïa. Un cours d’eau a traversé la localité de Takliaât au milieu. Il a, totalement, dégradé la route qui est en plein travaux d’aménagement depuis quelques mois. Les intempéries ont, également, inondé les cours des cités 140 et 20 à Sidi-Ali Labher, empêchant les gens de quitter leurs maisons.

A Ihaddaden, une situation identique a été enregistrée. Des magasins ont été infiltrés par les eaux de pluie suite au débordement d’un ancien cours d’eau. La pénétrante autoroutière a, également, été fermée en raison de la montée des eaux au lieu-dit Sebt Akdhim à Merdj Ouamène, commune d’Amizour. La circulation sur la RN75 était difficile entre Amizour et Tala Hamza toute la période. Elle a été coupée en raison de la neige et des glissements de terrain à Kendira et Barbacha.

La protection civile évacue des citoyens

Pour rejoindre la ville de Béjaïa hier matin, les usagers étaient priés de prendre le CW21 reliant El-Kseur à Amizour vers la RN75 et la commune de Tala-Hamza car l’échangeur menant à la RN 75 depuis la pénétrante autoroutière est toujours coupée au même endroit.

Des glissements de terrain ont, aussi, été enregistrés sur plusieurs chemins et dans de nombreuses localités notamment, à Toudja et Darguina ou une grande partie du CW17 s’est effondrée en raison de la montée des eaux d’un important Oued. La RN9, reliant Béjaïa à Sétif a, également, été coupée à la circulation mercredi soir à Ath Annane, municipalité de Darguina.

Route inondée à Bejaia

Le trafic était difficile ce vendredi en raison de la présence de gravats charriés par les crues des cours d’eaux. La voie ferrée a, également, été coupée suite aux crues de Oued-Soummam et le débordement d’autres cours d’eau entre Takariet et Sidi-Aïch notamment, au lieu-dit Maâkel et à Acherchour.

Plusieurs établissements scolaires, ont également, été infiltrés par les eaux de pluies notamment, les écoles Mouloud Feraoune, Hira Tahar, à Akbou et dans d’autres localités. Un bloc sanitaire a cédé à l’école Bouhatem, commune de Toudja.

Notons que la ligue de wilaya de football a décidé de suspendre toutes les rencontres prévues le week-end pour les paliers en raison des intempéries et les coupées toujours coupées.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email