-- -- -- / -- -- --
Nationale

Intempéries à Annaba : L’ANP a été d’un grand secours

Intempéries à Annaba : L’ANP a été d’un grand secours

Du jamais vu dans la wilaya d’Annaba. Froid terrible, pluie incessante, inondations et routes bloquées. Tel est le constat fait par la population d’Annaba habituée à un climat plus clément. Le pic de ces mauvaises conditions météorologiques a été ressenti surtout par la population de la commune de Seraidi. L’Armée nationale populaire, en collaboration avec la Gendarmerie nationale et la Protection civile, a véritablement mené un rude combat contre les désastres qu’avaient ayant touché des centaines de foyers surpris par les dernières intempéries. L’hiver 2019 restera sans doute dans la mémoire des Algériens ce temps glacial ayant été impitoyable pour les démunis et les sans-logis.

Durant plusieurs jours, des milliers de fonctionnaires, d’écoliers et de commerçants n’ont pas pu rejoindre leurs lieux d’activité. A Souk-Ahras, Constantine, Oum-El-Bouaghi, Guelma, Skikda et El-Tarf et dans plusieurs autres contrées de l’Est et sans citer le restant des localités du pays, des citoyens rattachés à la « coquette » pour des raisons sociales et professionnelles avaient rebroussé chemins plusieurs fois par manque de routes accessibles et certains d’entre eux, selon de nombreux témoignages, « pris en sandwich entre une route, un chemin ont vraiment frôlé la mort par hypothermie, souvent à moins de vingt kilomètres de leurs domiciles ». Si en Kabylie, l’ANP a déployé d’importants moyens matériels et humains pour secourir cette région sinistrée, à Annaba, les éléments de l’armée, bravant pluie et neige, ont été à la hauteur pour secourir la population de la localité de Seraidi, à plus de huit mille mètres d’altitude. Seraidi, une des douze communes que compte la wilaya d’Annaba, a été seule, au premier degré, à être coupée du reste de la « coquette ».

Samedi dernier, ammi Allaoua, restaurateur au centre-ville et habitant à Seraidi, n’avait pas pu rouvrir son restaurant après quatre jours, et nous raconte : « Il était impossible de descendre du village de Seraidi à Annaba, vraiment impossible ; j’ai passé tout le temps chez moi à revoir mes factures et ce que je devrai payer au fisc. » Une femme de ménage employée dans une administration locale nous dira : « J’habite Seraidi depuis plus de quarante ans. On n’a jamais été coupé de la route de cette façon » Et d’ajouter : « L’armée, la Gendarmerie nationale et tout autant les services de police ont été de notre côté pour nous aider ou nous secourir (…) Sincèrement, j’avais toujours pensé à l’absence de l’Etat dans notre pays ; maintenant ce que je constate c’est que l’Etat est en action pour déblayer les neiges, secourir et assister toute la population de Seraidi contre le froid et ses conséquences. »

Il faut signaler que sans l’intervention des forces de l’ordre sur les hauteurs du mont de Seraidi, des centaines de citoyens auraient péri par faute de commodités domestiques telles que chauffage, alimentation,… A Seraidi, le wali d’Annaba a effectué plusieurs déplacements pour s’enquérir des besoins de ses administrés, et par ce geste, le premier magistrat de la wilaya a regagné leur confiance. Mais le plus fort témoignage, émanant tant de la population de Seraidi que de celles des wilayas d’Annaba et d’El-Tarf en général reste l’intervention de l’ANP, qui n’a jamais abandonné le plus humble des citoyens, comme l’a si bien dit ammi Salah, ancien moudjahid de la région d’El-Kala : « L’ANP, héritière de l’ALN, ne faillera jamais à ses missions ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email