-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tebboune : Le CSJ «la dernière pierre de l’édifice de la nouvelle Algérie»

Tebboune : Le CSJ «la dernière pierre de l’édifice de la nouvelle Algérie»

L’installation du Conseil supérieur de la jeunesse‎ (CSJ) constitue la dernière pierre de l’édifice de la réforme et de la reconstitution des institutions de la nouvelle Algérie, consacrant ainsi « le changement profond à la tête des nouvelles instances constitutionnelles ».
C’est ce qu’a indiqué, ce lundi à Alger, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à l’occasion de l’installation du CSJ.

Dans son allocution devant les membres du nouveau Conseil, au palais des Nations, le président Tebboune a souligné que l’installation du Conseil supérieur de la jeunesse est la dernière étape du processus du changement radical enclenché depuis sa prise de fonction afin d’« honorer les engagements pris devant le peuple », rappelant que ce processus a été amorcé « par une révision profonde de la Constitution en novembre 2020, en passant par des élections législatives, puis locales, avec une nouvelle logique électorale et une intégrité irréprochable, loin de l’argent sale ».

Ce processus a également permis de « renouveler et d’installer les autres institutions et instances constitutionnelles, à leur tête la Cour constitutionnelle et l’Observatoire national de la société civile », a-t-il ajouté, soulignant que l’installation de ces institutions consacre le changement profond à la tête des nouvelles instances constitutionnelles.

L’installation de cet organe se veut « un point de départ qui permettra aux jeunes d’intégrer la nouvelle dynamique dans laquelle s’est engagé le pays », a expliqué le chef de l’Etat, tout en mettant en avant le rôle que pourraient accomplir les jeunes Algériens dans « la consolidation de la cohésion nationale et le renforcement du front interne » afin de relever les défis régionaux difficiles et faire face aux enjeux internationaux complexes.

Dans cette conjoncture, qui requiert la conjugaison des efforts des cadres et des obédiences, toutes appartenances confondues, pour la consolidation de la cohésion nationale et le renforcement du front interne face aux défis régionaux et enjeux internationaux complexes, nous misons, en toute confiance, sur notre jeunesse, à travers laquelle l’Algérie fraye son chemin vers davantage de progrès et de prospérité », a précisé M. Tebboune.

L’Algérie, qui s’apprête à célébrer le 60e anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale, est fière de sa jeunesse « ambitieuse » qui contribue à l’édification et au développement du pays, a-t-il soutenu.

Le président de la République est notamment revenu sur la consécration dans la Constitution de 2020 de la Déclaration du 1er Novembre, dont le but est d’éviter toute déviation de cette Déclaration ou du serment des chouhada, auquel nous demeurons fidèles, notamment à travers l’installation de toutes ces institutions constitutionnelles, à l’instar du Conseil supérieur de la jeunesse.

Il convient de mentionner que le CSJ, présidé par Mustapha Hidaoui, est constitué de 348 membres dont 232 élus au titre de la représentation des jeunes des wilayas. Cette répartition tient compte de la parité hommes/femmes. 

Créé en vertu du décret présidentiel 21-416 du 20 rabie el-aouel 1443 correspondant au 27 octobre 2021, conformément à la Constitution de 2020, le CSJ est un organe consultatif placé auprès du président de la République. Il formule des avis, des recommandations et des propositions au sujet des questions relatives aux besoins de la jeunesse ainsi qu’à son épanouissement dans les domaines économique, social, culturel et sportif, de même qu’il contribue à la promotion des valeurs nationales, de la conscience patriotique, de l’esprit civique et de la solidarité sociale parmi les jeunes.

A ce titre, le Conseil est chargé de participer à la conception, au suivi et à l’évaluation du Plan national jeunesse ainsi que des politiques, des stratégies, des programmes et des dispositifs publics y afférents, tout en favorisant l’esprit de citoyenneté, le volontariat et l’engagement des jeunes vis-à-vis de la société, en leur inculquant la culture démocratique, ainsi qu’en appuyant leurs capacités pour l’accès aux responsabilités et leur participation à la prise des décisions publiques. 

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email