Installation des enseignants contractuels le 17 septembre – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Installation des enseignants contractuels le 17 septembre

Installation des enseignants contractuels le 17 septembre
Tous les postes vacants seront pourvus.

Les diplômés universitaires admis au rang d’enseignants contractuels dans l’un des trois paliers de l’éducation nationale pour la rentrée scolaire 2023/2024 seront installés dans leur poste le 17 septembre prochain, a indiqué le ministère de l’Education.

De ce fait, à deux jours de la rentrée scolaire prévue le 19 septembre prochain, tous les postes vacants seront pourvus et les nouveaux enseignants contractuels convoqués au niveau des établissements scolaires où ils ont été affectés. Ils devront alors recevoir la décision d’affectation ainsi que le procès-verbal d’installation.

Ces nouveaux enseignants contractuels admis dans les rangs de l’éducation nationale ont été sélectionné suite à l’appel lancé par la tutelle aux diplômés universitaires titulaires de master, d’ingénieur d’Etat ou de licence pour déposer leurs dossiers de candidature du 5 au 10 septembre sur la plate-forme https://tawdif.education.dz. L’objectif de cette opération était de pallier l’insuffisance des enseignants et pourvoir les postes vacants au niveau des établissements des trois cycles, primaire, moyen et secondaire, pour l’encadrement pédagogique de toutes les matières.

Cet appel est intervenu après la vérification des besoins des établissements éducatifs, la finalisation des nominations des enseignants participant au mouvement de transfert ainsi que la sélection des candidats ayant réussi les examens professionnels et les programmes de formation des diplômés des Ecoles supérieures pour enseignants.

Le ministère de l’Education nationale précise, concernant les mécanismes de la sélection des candidats contractuels admis, qu’après l’étude des dossiers déposés sur la plate-forme, il sera procédé, le 13 septembre prochain, à la publication de la liste des candidats préalablement admis avec la mention « Accepté ». Il est précisé que cette mention signifie que le dossier numérique du postulant est éligible à occuper un poste d’enseignant et, de ce fait, sélectionné pour accéder à la liste du classement par ordre de mérite.

Ce classement est basé sur « une grille de notation qui sera basée sur l’ancienneté du diplôme, la conformité des diplômes avec le poste à pourvoir et la proximité avec le lieu de travail ». Le ministère a donné des directives pour que les directions de l’éducation des wilayas contrôlent et vérifient l’authenticité des documents fournis par les candidats concernés.

Les services de ressources humaines des directions de l’éducation des wilayas seront, quant à eux, chargés de sélectionner les candidats admis et de les répartir selon les postes vacants au niveau des établissements scolaires. Une fois ces procédures finalisées, le 16 septembre prochain sera publiée la liste de la répartition des candidats à travers les établissements scolaires des différentes wilayas qui ont des postes à pourvoir. Il est précisé que les candidats admis peuvent consulter dès le 16 septembre les lieux de leur affectation en consultant leur compte d’inscription sur la plateforme https://tawdif.education.dz

Il convient de noter que suite au lancement de cette nouvelle opération d’enseignants contractuels, le Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE) avait rejeté ce mode de recrutement, estimant que celui-ci risque de mettre en péril ce qu’ils ont appelé la « sécurité de l’emploi » au sein de l’école algérienne. Le SNTE avait proposé comme alternative le passage au recrutement permanent des lauréats des concours de recrutement externes, et ce en proposant le statut de stagiaires au lieu de contractuels, avec l’assurance de leur titularisation dans leurs postes suite à une formation spécialisée.

Pour rappel, après des années de lutte et de mobilisation des enseignants contractuels, le ministère de l’Education nationale avait lancé, en décembre 2022, une vaste opération de recrutement des contractuels qui avait concerné près de 62 000 enseignants. Cette vaste campagne de recrutement fait suite à une instruction du président de la République, à l’issue d’un Conseil des ministres portant titularisation des enseignants contractuels de l’éducation nationale. 

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email