-- -- -- / -- -- --
Nationale

Inondations à Constantine:une personne emportée par les crues du Rhumel

Inondations à Constantine:une personne emportée par les crues du Rhumel

Une personne était toujours portée disparue ce lundi  suite aux innondations qui se sont abbattus.
Agé de 56 ans l’homme avait été emporté par les eaux en furie du Rhumel en crue à la suite des intempéries qu’a connu Constantine avant-hier entre 20 heures et 21 heures.
La Protection civile a mobilisé plusieurs équipes dont une brigade cynophile, des plongeurs et des escaladeurs du Grimp (Groupe de recherche et d’intervention en milieux périlleux) une dizaine de camions et trois ambulances pour les besoins des opérations de recherche. Une tempête d’une rare intensité a plongé la cité dans une paralysie quasi-totale et les habitants de certains quartiers ont vécu un véritable cauchemar cette nuit-là.
Des précipitations d’une rare intensité se sont abattues sur la région provoquant des inondations dans la majorité des quartiers, notamment ceux en contrebas du Rocher.
Les pluies torrentielles ont mis à nu toute l’arnaque, oserons-nous dire, qui a entouré la réalisation de certaines routes.
La quasi-totalité des chemins et routes ont été submergés par les eaux qui ont atteint à certains endroits près d’un demi-mètre. Ainsi la région des Frères Abbes, la cité du 5 juillet, la cité dite Bentellis, et la région de Bab EL Kantara ont été submergées par les eaux. Le même constat a été rapporté des communes avoisinantes à l’image de Benbadis, relevant de la daira d’El Khroub, et la localité d’El Gourzi dans la commune de Ouled Rahmoune.
Des centaines d’automobilistes ont été piégés dans la région de Békira, relevant de la localité de Hamma Bouziane après écoulement d’impressionnantes quantités de boues des hauteurs montagneuse de la région le long de la route reliant Constantine à la localité de Didouche Mourad. La région avait été, l’on se rappelle, le théâtre d’inondations similaires qui avaient fait il y a une année deux victimes par noyade, un homme et une femme, les malheureux ayant été piégés à l’intérieur des habitacles de leur véhicules au niveau de la région dite le Cantonnier entre Constantine et Hamma Bouziane. Les trémies et autres tunnels ont quant à eux été carrément fermés. La gare routière de l’Est a subi le même sort. Nouvellement réceptionnée après des années de travaux, la structure n’a pas pu résister à une tempête de quelques minutes. La densité des eaux a fait que les avaloirs installés au niveau de cette réalisation inaugurée il y a à peine deux ans par les autorités locales n’ont pu évacuer les eaux à temps.
Au niveau des autres quartiers notamment ceux datant de la période coloniale, les débris et autres détritus abandonnés par les différentes entreprises de construction ou encore par la Séaco ont été à l’origine de l’obstruction de certains avaloirs. Les eaux ont emporté toutes sortes d’objets sur leur chemin.
Les équipes de la Protection civile ont tout de même tenté autant que faire se peut de rassurer la population en déployant plusieurs équipes au niveau de certains points signalés « noir ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email