-- -- -- / -- -- --
Sports

«Inés Ibbou pourrait intégrer une académie sportive en Espagne»

«Inés Ibbou pourrait intégrer une académie sportive en Espagne»

La joueuse de tennis algérienne Inès Ibbou, championne d’Afrique U18, pourrait « intégrer prochainement une académie de niveau mondial en Europe, pour progresser et améliorer son niveau » a confié dimanche le Directeur technique national (DTN) Samir Amier. »Le projet est en cours d’étude.

S’il se concrétise, Ibbou intégrera une académie sportive, probablement en Espagne, où elle pourra s’installer de manière permanente » a encore précisé le DTN à l’APS. Une décision que la Fédération algérienne de tennis « n’est pas la seule à pouvoir prendre » car Ibbou (16 ans) « est encore mineure », le consentement de ses parents étant indispensable pour rendre possible son établissement en Europe. »

Ce choix comporte plusieurs sacrifices, notamment, en ce qui concerne les études et la famille, d’où la difficulté pour les parents de prendre une décision » a encore expliqué Amier.

Ibbou, championne d’Afrique en titre, était encadrée par le coach Zine El Abidine Midoune, avant de passer dernièrement sous la direction de la Fédération algérienne de tennis. Pour parer au plus pressé, surtout que les précédents Championnats d’Afrique se profilaient à grands pas, la FAT avait désignée Nabila Bouchabou pour encadrer Ibbou, en attendant de lui trouver un entraîneur permanent.

Finalement, et pour un meilleur suivi, la FAT a décidé d’envisager le placement d’Ibbou dans une académie sportive en Europe. La Championne d’Afrique U18 se trouve actuellement au Monténégro, en compagnie de sa coéquipière Amira Benaïssa, pour représenter l’Algérie à la « FED Cup » prévue du 13 au 18 avril, et considérée comme l’équivalent de ‘’la Coupe Davis’’ chez les messieurs.

C’est encore une fois Nabila Bouchabou qui a été désignée pour encadrer cette sélection, qui s’est envolée le samedi 11 avril au Monténégro, soit 48 heures avant l’entame de la compétition. Inès Ibbou, fraîchement sacrée championne d’Afrique U18 en Egypte, servira de « locomotive » pour les étoiles montante de cette discipline en Algérie et contribuera ainsi à leur essor, a indiqué dernièrement le Directeur technique national, Samir Amier. »

La réussite d’Ibbou va encourager les plus jeunes, notamment chez les moins de 12 et 14 ans à travailler plus, car désormais convaincus que leur réussite est possible, même au plus haut niveau, comme cela a été le cas pour Inès au précédent championnat d’Afrique » a déclaré Amier dimanche à l’APS.

La Fédération algérienne de tennis (FAT) s’est livrée, en effet, à un gros travail au niveau des jeunes catégories au cours des deux dernières années et « la réussite d’Ibbou en représente le premier fruit » a affirmé la même source. »

Nous avons également Youcef Rihane, médaillé de bronze au championnat d’Afrique U14 (du 17 au 22 mars, en Tunisie), ainsi que les fillettes de 12 ans, 3es au championnat nord-africain (du 29 mars au 3 avril, au Maroc) auxquels nous prédisons un avenir tout aussi radieux » a ajouté Amier.

Concernant les besoins de la Fédération pour mener à bien cette mission, le DTN a mis l’accent sur un supplément de moyens pédagogiques, notamment « un bon centre d’entraînement » permettant aux athlètes « de travailler régulièrement dans de bonnes conditions ». »Nous avons saisi le ministère des Sports à ce propos et il a promis de nous aider » dans cette quête de développer le tennis en Algérie, a ajouté Amier.

Revenant sur le sacre d’Inès Ibbou au Caire, le Directeur technique national a considéré que c’est « un bonheur immense pour le tennis algérien, qui n’avait plus décroché un titre continental chez les jeunes depuis dix ans, et ce fameux sacre de Yasmine Alkema, en Ile Maurice ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email