-- -- -- / -- -- --
Nationale

Industrie pharmaceutique : priorité pour Saidal

Industrie pharmaceutique : priorité pour Saidal

Le Président de la République, M. Abdelmadjid  Tebboune a donné, dimanche, une série d’instructions visant à relancer le secteur pharmaceutique en Algérie, en accordant une priorité pour l’entreprise Saidal, le fleuron de l’industrie pharmaceutique qui aura la charge de participer à la réduction de la facture d’importation. C’est ce qu’a fait savoir un communiqué de la Présidence de la République.

Lors de la réunion périodique du Conseil des ministres, le Président de la République a ordonné “d’assurer à la société Saidal un accompagnement particulier pour lui permettre de recouvrer son leadership en matière de production de médicaments et de récupérer sa précédente part du marché national”, laquelle se situait aux environs de 30% avant d’être réduite à 10%, en raison des manipulations en faveur de l’importation. Pour le président, Saidal doit reprendre son leadership dans le secteur de la fabrication des médicaments.

Le Président Tebboune a donné des instructions pour accorder la priorité à l’augmentation de la production nationale pour ce qui est de la fabrication de médicaments et réduire la facture d’importation de 400 millions de dollars d’ici à la fin de l’année en cours.

Il s’agit également d’accorder à l’Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP) placée sous la tutelle du ministère de l’industrie pharmaceutique, les prérogatives de réguler et d’organiser le marché et de développer l’industrie pharmaceutique.

Le Président de la République a ordonné également d’introduire un article dans le projet présenté au débat pour le contrôle du stock de médicaments, afin “d’éviter l’importation anarchique observé dans la circulation des  médicaments arrivés à expiration ou stockés au lieu d’être détruits”, de lutter contre les laboratoires et lobbies impliqués dans des opérations d’importation clandestine de médicaments, dans le but de nuire à la production nationale et de transférer la devise illégalement”.

Le Président de la République a ordonné d’ouvrir la voie aux jeunes et aux start-up pour accéder au monde de l’industrie pharmaceutique et exporter leurs produits, et de renforcer le contrôle en coordination avec les pays voisins notamment dans le sud, face aux trafiquants de psychotropes et de drogue, utilisés parfois en tant qu’arme pour déstabiliser les Etats. Le Président Tebboune a affirmé que le marché du médicament en Algérie doit être adapté à la nouvelle approche économique, visant à encourager la production nationale en préservant la devise et la santé du citoyen.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email