-- -- -- / -- -- --
Nationale

Incendies de forêt : la piste criminelle confirmée

Incendies de forêt : la piste criminelle confirmée

Les incendies enregistrés dans la wilaya de Tizi Ouzou, depuis le début de l’été à ce jour, ont été destructeurs mais aussi mortels car il y a eu mort d’hommes et d’animaux.

Cependant, contrairement à une idée préconçue, les forêts sont moins touchées que les vergers. C’est ce que nous a indiqué le conservateur des forêts de la wilaya de Tizi Ouzou, Moussa Tabti, très connu pour sa parfaite maîtrise des dossiers et sa grande science forestière et sylvicole.

En effet, la situation arrêtée par les services de la Conservation forestière de la wilaya de Tizi Ouzou à la date du 2 août dernier à 8h30 fait ressortir que le nombre de feux de forêts est de 49 sur une superficie de 546,5 ha.

Les incendies de maquis sont au nombre de 76 et la superficie parcourue est de 646 ha. Les feux de broussailles sont au nombre de 26 et la superficie parcourue est de 1 113,5 ha. Les feux de fruitiers divers, l’olivier notamment, sont au nombre de 46 et la superficie parcourue est de l’ordre de 1 355,5 ha.

Le nombre total des feux est de 197. Quant à la superficie totale parcourue par ces feux, elle est de 3 661,5 ha. Pour la seule journée du 2 août, dont la situation a été arrêtée le lendemain à 8h30 (3 août), il ressort qu’il a été enregistré six feux de forêts dont la superficie parcourue est de 31,5 ha, un feu de maquis avec une superficie parcourue de 0,5 ha, deux feux de broussailles avec une superficie de 7 ha parcourue et deux feux de divers fruitiers dont la superficie parcourue est de 4,5 ha.

Avec la situation cumulée au 3 août 2017 à 8h30, il ressort donc ce qui suit : 55 incendies de forêts avec 578 ha parcourus, 76 feux de maquis avec 646,5 ha parcourus, 28 feux de broussailles avec 1 120,5 ha parcourus et 48 feux de broussailles avec 1 360 ha parcourus, soit un total de 207 incendies et une superficie de 3 705 ha parcourue.

S’agissant de la situation cumulée au 3 août de l’année 2016, elle est présentée ainsi : 21 feux de forêts avec 82 ha parcourus, 36 feux de maquis avec 156, 5 ha parcourus, 15 feux de broussailles avec 189,5 ha parcourus et 14 feux de divers fruitiers avec 114 ha parcourus, soit un total de 86 feux et une superficie de 532 ha parcourue. Les feux de l’année en cours ont été plus importants et plus ravageurs que 2016.

Moussa Tabti nous a indiqué que les forêts sont constituées moyennement de 300 pieds à l’hectare, l’espace broussailleux est constitué de végétation ligneuse sans arbres et les divers fruitiers sont majoritairement constitués d’oliviers.

Quant à l’origine des feux ayant touché les espaces purement forestiers, le conservateur des forêts de la wilaya de Tizi Ouzou est catégorique : « Bien souvent, ce sont les feux déclarés dans les espaces fruitiers, oliviers notamment, qui se propagent vers les forêts. »

S’agissant des régions ou des localités les plus touchées au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou, les données fournies par les services de la Conservation forestière mentionnent Béni Ghobri, Akfadou, Tamgout et Draâ El-Mizan. A El-Djemaâ N’Sarridj, ce sont les feux à répétition qui ont ciblé ses oliveraies qui l’ont mise plus à mal que les autres. Mais qu’en est-il de l’origine de ces incendies ? 

Selon notre propre enquête, à travers laquelle nous avons recueilli beaucoup de témoignages et avis, la majorité de ces feux sont volontaires.

La canicule, comme ont tendance à le penser certains esprits candides, ne fait que favoriser la prise de feu sur l’élément combustible. Le vent a, quant à lui, fait propager le feu à une grande vitesse. La prise de feu, pour sa part, est engendrée par une main humaine qui appuie sur le briquet ou craque une allumette. Cette thèse est défendue aussi par les chimistes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email