-- -- -- / -- -- --
Nationale

Incendies : 20 communes seront indemnisées à Béjaïa

Incendies : 20 communes seront indemnisées à Béjaïa

Les commissions de wilaya et de daïra continuent d’évaluer les dégâts causés par les derniers et nombreux incendies de forêt qui ont affecté la wilaya de Béjaïa depuis le début de l’été, et surtout ces quelques dernières semaines.

Des incendies qui ont détruit non seulement le couvert végétal (maquis, chêne-liège, chêne-vert, cèdres, etc.) mais aussi d’importantes superficies agricoles dont des vergers, (figuiers, oliviers, caroubiers, cerisier, amandiers, etc.) des cultures. des ruches, poulaillers, caprins, ovins et bovins.

Ces dégâts ont été enregistrés dans au moins 20 communes, dont Ouzellaguene, Ath M’likèche, Tazmalt, Akfadou et Ighram.

« Nos commissions continuent de répertorier les dommages causés par les feux sur le terrain au niveau des exploitations agricoles et autres biens appartenant notamment aux paysans de la région », a indiqué récemment un responsable de la direction des services agricoles (DSA) de Béjaïa sur les ondes de la radio locale.

Selon ce responsable « plus de 380 hectares d’oliveraies, 44 ha de figueraies et 300 ha de ceriseraies ont été ravagées par les feux.
Aussi, 2 bovins, 25 chèvres, 520 poules pondeuses, 1 400 poulets de chair, 250 ruches et 4 étables ont été détruits et par les feux. « Ce bilan catastrophique est provisoire », souligne-t-il, précisant que des agents de la DSA en charge de l’opération de recensement des dégâts n’ont toujours pas achevé leur travail.

Il a, en outre, précisé que des milliers d’oliveraies ont été brûlées par les incendies à Ouzellaguene et des dizaines d’hectares de ceriseraies ont été entièrement dévastées à Akfadou.
Après le bouclage de l’opération de recensement de tous les dégâts, le ministère de l’Agriculture procédera aux « compensations » des agriculteurs et éleveurs.

Le dédommagement se fera par la plantation et la réhabilitation des vergers détruits par les incendies, l’ouverture et le réaménagement des pistes agricoles, le renforcement des points d’eau et l’amélioration foncière, la compensation des ruchers et cheptels tués par les feux, la reconstruction des étables détruites par les feux, etc. ».

Les opérations de dédommagement « débuteront dès que les commissions de wilaya auront remis leurs rapports d’évaluation des dégâts aux pouvoirs publics et à la tutelles ».

« Les victimes de ces incendies auront toute la solidarité du gouvernement, pour compenser les pertes subies par les flammes afin de redonner vie aux espaces ravagés par les flammes », assure-t-on.

« Nous avons les moyens nécessaires pour replanter tous les arbres détruits », fait observer le responsable de la DSA. Il ajoute : « Nous disposons des capacités nécessaires en plants et nous sommes en mesure de réhabiliter tous les arbres fruitiers détruits par le feu et nous sommes également en mesure de replacer les ruches détruites ».

Pour sa part, la caisse régionale de mutualité agricole a annoncé ces derniers jours que les éleveurs et agriculteurs ayant souscrit une assurance auprès de la CRMA et dont les cultures et élevages ont été endommagés par les incendies seront dédommagés une fois les rapports d’évaluation bouclés.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email