-- -- -- / -- -- --
Energies

Incendie à l’oléoduc OK1 à El Oued : les explications de SONATRACH

Incendie à l’oléoduc OK1 à El Oued : les explications de SONATRACH

La compagnie nationale Sonatrach a apporté, des explications concernant les deux fuites qui se sont produites jeudi au niveau d’un oléoduc dans la wilaya d’El Oued et qui étaient à l’origine d’un incendie.

C’est via un communiqué diffusé sur Facebook, que la compagnie nationale des hydrocarbures a expliqué que les fuites qui se sont produites au niveau de l’oléoduc OK1 reliant Haoud El Hamra (Hassi Messouad) à Skikda dans la wilaya d’El Oued sont dues “aux intempéries ayant touché les wilayas du Sud”.

Selon le communiqué, la première fuite a été enregistrée au niveau de la station de pompage SP2 de Djammaa dans la wilaya d’El Oued. Celle-ci a été maîtrisée par les agents de maintenance de SONATRACH, précise le document tout en ajoutant que les travaux de réparation sont toujours en cours.

La deuxième fuite a été signalée au niveau du point kilométrique (PK) 263, dans la région d’El Baadj, à El Mghir, précise la même source avant de souligner que cette fuite a “eu lieu au niveau d’un oued dans la région qui est actuellement inondé”.

En outre, le document note que la compagnie a procédé à l’isolement des deux points kilométriques, (PK) 233 et (PK) 264+300 et a mis « en place les mesures nécessaires pour contrôler la situation dont l’arrêt provisoire de pompage via cet oléoduc”.

Des équipes techniques spécialisées “ont été mobilisées pour assurer la réparation des dégâts, et ce, dans les plus brefs délais tout en assurant la sécurité des individus, des installations et de l’environnement », affirment la compagnie nationale.

Selon le maire d’Oum Tiour, au moins l’un des deux incendies est d’origine criminelle. « Des inconnus ont mis le feu au pétrole qui a fui de l’oléoduc », a-t-il indiqué dans une déclaration à la chaîne de télévision El Bilad TV.

Ces fuites ont été causées par l’érosion du cours de l’oued traversé par le pipeline, qui a été fragilisé par l’extraction anarchique de sable, selon le maire. Aucun dégât humain d’a été enregistré. Ces fuites et ces incendies viennent rappeler que le réseau de transport par canalisation des hydrocarbures algériennes est dans un état qui nécessite un entretien sérieux et suivi.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email