-- -- -- / -- -- --
Nationale

Inauguration de trois structures policières à Tizi-Ouzou

Inauguration de trois structures policières à Tizi-Ouzou

La wilaya de Tizi-Ouzou, dont la politique sécuritaire constitue depuis l’année 2001 une priorité absolue, est dotée depuis, hier, de trois nouvelles structures policières. Il s’agit des sûretés urbaines de Boukhalfa et de Tamda ainsi que de l’imposant immeuble destiné à abriter les services des renseignements généraux de la Police.

C’est l’inspecteur régional de la Direction générale de la Sûreté nationale, Rabah Mahmoudi, qui a procédé, hier, à l’inauguration de ces trois nouvelles structures policières. Dans une déclaration qu’il fera plus tard, Rabah Mahmoudi, représentant direct de Abdelghani Hamel pour cette mission tizi-ouzienne, révélera que le nombre de sûretés urbaines au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou est de 24 à présent alors que les sûretés de daïra représentent un taux de 100%, soit 21 sûretés de daïra ; ce qui représente un taux de couverture sécuritaire par la compétence policière de 57%.

L’inspecteur régional de la Direction générale de la Sûreté nationale révélera également à la presse que cette expansion des structures de police à travers le territoire de la wilaya obéit à la logique de satisfaire à la demande citoyenne de la région en matière de sécurité. La cérémonie d’inauguration de ces trois nouvelles structures policières s’est déroulée en présence des autorités militaires et civiles, à leur tête, Abdelkader Bouazgui, (l’homme n’a pas encore rejoint son poste à Blida) ainsi que les nombreux représentants de la société civile.

Le nouveau siège des services des renseignements généraux de la police qui est installé sur les lieux mêmes de l’ancien siège lequel, devons-nous le rappeler, a été ciblé par un attentat terroriste au mois d’août 2008. Et suite à cet attentat, qui n’a occasionné que des dégâts matériels, les services ciblés se sont déplacés à l’ex-Siège de la gendarmerie, sis à la place du carrefour Djurdjura. Le nouveau bâtiment des services des renseignements généraux est implanté sur une surface de 1920 m² et est constitué de deux blocs.

Le premier bloc est composé d’un R+3+ terrasse et le second d’un R+2+terrasse. Son frontispice qui donne sur la rue capitaine Abdellah est d’une très belle architecture. Notons, enfin, que cet heureux événement policier a été fêté selon la coutume algérienne, à savoir un méchoui pour les convives de la police. Et pour dire tout à fait vrai, les policiers se sont montrés d’excellents amphitryons de cet incroyable méchoui. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email