-- -- -- / -- -- --
Nationale

Importations de véhicules : Baisse de 61% sur les quatre premiers mois

Importations de véhicules : Baisse de 61% sur les quatre premiers mois

La facture d’importation de véhicules a reculé à 513 millions de dollars (usd) durant les quatre premiers mois de 2016, contre 1,31 milliard usd durant la même période de 2015, soit une baisse de 61%.

Quant aux quantités importées, elles ont baissé de près de 70% avec 33 363 véhicules importés entre le début de janvier et la fin d’avril 2016, contre 106 846 unités sur les quatre premiers mois de 2015, selon les données provisoires du Centre national des statistiques des Douanes (CNIS). 

Les plus grandes baisses ont été enregistrées chez les concessionnaires des marques asiatiques dont les importations ont reculé dans une fourchette allant de 40 à 90% en valeur et en volume.

Dans le sillage de la chute des prix du pétrole, le gouvernement a décidé de plafonner certaines importations à travers la mise en œuvre du régime des licences d’importation. Jusqu’à présent, les produits concernés sont les véhicules, le ciment portland gris, le rond à béton et certains produits agricoles. Les licences d’importation de véhicules ont été attribuées au début du mois de mai à 40 concessionnaires sur 80 postulants.

Fixé initialement à 152 000 unités pour l’année 2016, le contingent quantitatif d’importation de véhicules a été finalement réduit à 83 000 unités. Selon le ministère du Commerce, la facture d’importation de véhicules ne dépassera pas un milliard usd en 2016, contre 3,14 milliards usd (265 523 véhicules) en 2015 et 5,7 milliards de dollars en 2014 (417 913 unités).

« Nous avons fait l’effort de réduction car il fallait rationaliser nos importations et ne plus importer de véhicules pour les stocker. Nous importerons essentiellement les véhicules dont les acheteurs sont déjà connus (à travers les commandes faites par ces derniers) », a déclaré récemment le ministre du Commerce.

Parallèlement à l’octroi des licences, le gouvernement a exigé des concessionnaires d’engager des investissements dans le secteur des véhicules et dont un cahier des charges a été élaboré par le ministère de l’Industrie et des Mines.

Entrée en production de l’usine de montage Hyundai de Batna

L’usine de montage Hyundai de Batna, initiée dans le cadre d’un partenariat algéro-sud-coréen, entrera en production « très prochainement », a annoncé le chef de l’exécutif de la wilaya de Batna, Mohamed Slamani.

Ce projet est un modèle réussi d’investissement, a estimé le wali lors d’une visite d’inspection à cette unité, soulignant l’importance de tout faire pour soutenir les investisseurs sérieux. De son côté, le représentant de l’entreprise, Ryad Mokhtari, a indiqué que 14 ingénieurs et techniciens supérieurs en mécanique et électricité auto de Batna suivent actuellement une formation encadrée par des spécialistes sud-coréens, en prévision du début de montage de camions, ensuite de bus urbains et interurbains de label sud-coréen.

Il a ajouté que l’usine permettra de satisfaire la demande du marché local et national, soulignant que l’Algérie assure le financement du projet à hauteur de 100% et que le partenaire étranger se charge d’apporter le savoir-faire et l’expérience.
Le projet a nécessité un investissement de sept milliards de dinars, l’usine aura une capacité de production de 30 à 55 camions par jour, soit quelque 20 000 véhicules par an.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email