-- -- -- / -- -- --
Nationale

Importation de véhicules : Les précisions de Zeghdar

Importation de véhicules : Les précisions de Zeghdar

Après la publication du cahier des charges relatif à l’importation et la construction automobile, tout le monde s’est interrogé sur la date d’entrée de la première voiture au pays. Le ministre de l’Industrie a affirmé que l’entrée de la première voiture en Algérie est liée au degré d’engagement des concessionnaires à appliquer les dispositions du cahier des charges.

Le ministre de l’Industrie met ainsi fin aux interrogations des Algériens. L’arrivée de la première voiture en Algérie dépend de la conformité des dossiers d’importation déposés par les opérateurs pour le cahier des charges. Il a affirmé que l’octroi du premier agrément pour l’importation des véhicules dépend du respect des conditions et mesures fixées par la loi, précisant que le prix des véhicules dépendra, quant à lui, des coûts d’importation ou de production si le véhicule est fabriqué localement.

Il convient de signaler que le marché de l’automobile est longtemps resté plombé du fait de l’arrêt de l’importation des véhicules neufs et d’occasion mais aussi de l’arrêt de la fabrication locale. Une situation qui a eu un impact sur les transactions mais aussi sur les prix des véhicules d’occasion. 

Après trois années de statu quo, une nouvelle dynamique est insufflée dans le secteur par le retour de l’importation des véhicules de moins de trois ans, et maintenant par le retour de l’importation des véhicules neufs et la construction locale, dont les conditions ont été fixées par les décrets exécutifs 22-383 et 22-384 publiés dans le Journal officiel jeudi dernier. Ainsi, l’activité de concessionnaire est définie comme étant « toute activité consistant en l’importation pour la revente en l’état de véhicules neufs, sur la base d’un contrat de concession liant le concessionnaire au constructeur concédant ». 

En sus de l’obtention de l’agrément, les modalités d’exercice de l’activité sont fixées. L’opérateur doit disposer d’infrastructures appropriées pour l’exposition, le service après-vente et le stockage avec un stock suffisant de pièces de rechange, ainsi que d’un personnel ayant les qualifications requises ou une expérience professionnelle suffisante dans le domaine. Le concessionnaire est également tenu de s’implanter au niveau de 28 wilayas au moins, et ce au terme de la première année de l’obtention de l’agrément. 

Les véhicules de tourisme à moteur diesel ne sont pas autorisés à l’importation, alors que le paiement pour l’acquisition d’un véhicule doit s’effectuer à travers les circuits bancaires et financiers. La durée de livraison du véhicule ainsi que leurs équipements importés sont aussi précisés par la loi. 

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email