-- -- -- / -- -- --
Nationale

Importante manifestation pour Yennayer Béjaïa

Importante manifestation pour Yennayer  Béjaïa

Le nouvel an Amazighe a été célébré en force cette année dans la wilaya Béjaïa.
Outre les traditionnelles célébrations culturelles et artistiques, une grandiose marche a été organisée dans les rues de de la ville de Béjaïa.
Des milliers de manifestants ont mis en avant des revendications politiques celles portes notamment par le mouvement populaire depuis le 22 févier dernier qui tournent en gros autour de l’instauration d’un Etat démocratique, et populaire, un changement pacifiques de régime politique via une transition démocratique et la construction d‘un Etat de droit, moderne sur le plan de gestion et un Etat libre et fort par le choix souverain du peuple. 
Des milliers de personnes ont pris part aux deux marches ce dimanche.
Les manifestations qui ont eu comme point de convergence la trémie d’Amriw ont débuté du Campus universitaire Targa Ouzemour pour la première et depuis la maison de la culture pour la seconde. Plusieurs parties ont appelé à ces deux marches dont les comités des cités U, des partis politiques et collectifs de citoyens de la ville de Béjaïa, organisations de la société civile, activistes du Hirak sur les réseaux sociaux et d’autres parties dont le mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), etc. Il faut noter que l’organisation de ces marches est devenue un fait évident au fil des années pour ne pas dire un fait spontané. En fait, c’est la plus importante manifestation populaire organisée à l’occasion de Yennayer depuis le fractionnement du MCB notamment, à Béjaïa. La marche a fini par un rassemblement devant le commissariat central pour exiger la libération des manifestants arrêtés dans la matinée devant le Campus universitaire dont ceux du MAK par les forces anti-émeutes. Des activistes du mouvement populaire dont le député démissionnaire de Tazmalt ancien cadre et frondeur FFS M. Khaled Tazaghart, l’activité Yanis Adjlia et d’autres activistes ont été arrêtés par la police lors du rassemblement de soutien et de solidarité aux détenus. Plusieurs personnes dont une vieille femme et des manifestants ont été blessées suite à la répression du rassemblement, selon les témoignages de manifestants.
Durant la marche de la matinée, les manifestants ont réitéré les revendications du Hirak et ont scandé des slogans du mouvement populaire durant les marche des vendredis et mardis depuis dix mois dont: «Echaâb yourid el istilkal», «ya h’na ya n’touma maranache habsine», «Thellil thelleli iyimahvas n’araï», «Assa azeka Tamazighte thella thella», «Matkhelaounache belaâchria, h’na rebetna el miziria», «Noukni imazighen naâya dhi el batel», «Etalgou ouledna ya el khedaâine», «Assegas ameggaz wa el hirak rahou labas : bonne année et le mouvement se porte bien ou en bonne santé».
Des chants en faveur de la liberté du mouvement ont aussi été entonnés en chœur par les manifestants tels que «Dour naâooura incallah ennahouhoume inchallah, h’na ouled Amirouche marche-arrière man wellouche», «Anedou anedou alema yaghli udhavu»,  ceci pour réaffirmer la détermination populaire de poursuivre la contestation pour le changement de régime politique.
Les manifestants qui ont marché sous la pluie et ont bravé le froid d’hier ont brandis l’emblème Amazighe et le drapeau national et ont réaffirmé leur sacrifice à la fois en faveur de l’identité Amazighe et le combat pour liberté et la démocratie. Un double combat indissociable l’un de l’autre. Il est utile de noter que Yennayer a été célébré en force et plus que d’habitude à travers les quatre coins de la wilaya par des activités, des festivités et aussi par des actions de solidarité comme l’organisation des offrandes dit Louziâa ou plus exactement «Timechret», selon les régions notamment au village, Aït M’barek à Taskariout, village  Ath Amer Ouyoub (Commune d’Amizour), Aït Smaïl, Tazmalt, etc. Des bœufs ont été sacrifiés et leur viande a été distribuée et offertes aux habitants, notamment le plus démunis ceci dans une ambiance festive et conviviale digne des coutumes ancestrales. Dans la ville de Béjaïa, Yennayer 2970 est fêté à la grande surface du Lac d’Ihaddaden (Ex-Souk El-Fellah) par la chambre de l’artisanat de la wilaya. Cette 4ème édition appelé Souk de Yennayer a vu une grande participation. Une exposition-vente d’articles et autres objets artisanaux de diverses régions du pays est y dressé .Elle est animée depuis dix jours par au moins 150 exposants venus des autres coins du pays.
Des produits de terroirs et des produits artisanaux y sont exposés. Le mouvement associatif de la wilaya n’est pas en reste dans la réussite de cette célébration. C’est le cas de l’association culturelle Yema Gouraya qui a organisé le festival de Yennayer par une exposition à la bibliothèque municipale, l’association des anciens scoutes Groupe «Mechta Afalou Melbou», l’association Tafath N’sahel de Melbou,  l’association, «Soummam eco-culture de Sidi Aïch qui a préparé un programme riche pour mettre en valeur nos tradition et coutumes de la Kabylie par «un couscous Uvisar, concours inter CEM et inter-lycées, galas, expositions de plats traditionnels, théâtre, conférence, entre autres.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email